1er Symposium international de Marrakech sur le culte judéo-musulman au Maroc

Une convention de partenariat relative à l’organisation du 1e Symposium international de Marrakech sur la Sainteté et le culte judéo-musulman au Maroc a été signée lundi soir, à la Cité ocre, entre la Communauté juive marocaine de la région Marrakech-Safi et l’Association Al Youssoufia pour le patrimoine, l’Audition et le Chant de Dalail Al Khayrate.
Signée par le président de la Communauté juive marocaine de la région Marrakech-Safi, Jacky Kadoch et le président de l’association Al Youssoufia, Hajj Ahmed Baltaki, cette convention s’assigne pour objectif de consacrer les valeurs de l’identité commune en vue d’instaurer les principes du vivre en commun dans le cadre des affinités marocaines en matière de traditions, de coutumes et d’acquis hérités depuis les temps anciens où régnait un esprit d’interdépendance, de fraternité, de coopération et d’homogénéité, marqué par le patriotisme et la défense de l’unité territoriale.
Ce symposium, qui sera organisé du 29 au 31 mars prochain, vise à traduire la profondeur du lien de coexistence pacifique continue entre musulmans et juifs marocains et à revivifier cet héritage dans une cité millénaire qui occupe un statut particulier dans l’imaginaire et l’histoire du Maroc, et qui a servi de bastion à la cohabitation et à la coexistence culturelle, religieuse et sociétale dans un Maroc diversifié et riche par son patrimoine matériel et immatériel.
En effet, Marrakech a accueilli en son sein sacré maintes figures hagiographiques judéo-musulmanes dont le culte ne cesse de s’ancrer dans les pratiques spirituelles monothéistes.
En accordant à ce legs de multiples aspects historiques, sociologiques, folkloristes, économiques, culturels ou autres qui s’y côtoient dans une symbiose, l’objectif de ce symposium est de reconstituer, ainsi, tous les éléments qui nourrissent l’attachement à une patrie et assurent la perpétuation du culte.
Cet événement œuvrera, aussi, pour la consolidation de l’identité marocaine et de l’acquis culturel tout en s’opposant à la rhétorique de la violence, de la haine et du terrorisme sous toutes ses formes.
Ce symposium sera l’occasion propice de revenir sur des idées, des concepts, des types de saints historiques ou imaginaires, des modalités de leur vénération, des coutumes et des croyances concernant le culte des cérémonies pendant la hillulah ou en d’autres occasions durant la Ziyara de saints musulmans en offrant un panorama complet du phénomène hagiographique et ses extensions dans l’espace sacré de la ville.
Cette rencontre permettra, également, de couvrir tous les aspects relatifs au culte des saints judéo-musulmans en raison des changements culturels qui se sont produits, soit dans le judaïsme marocain, soit dans le culte musulman.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.