Acte criminel d’Imlil : Elan général de condamnation d’un acte ignoble et odieux

La Chambre des représentants a fermement condamné, jeudi, l’acte criminel ignoble qui a coûté la vie à deux touristes étrangères à Imlil, dans la province d’Al Haouz.
Dans un communiqué, la Chambre a présenté ses « vives condoléances aux familles des deux victimes et à leurs pays respectifs qui entretiennent des relations étroites et constantes avec le Royaume », dénonçant un acte criminel atroce « qui va aux antipodes des valeurs de notre noble religion et de la culture et des traditions du peuple marocain ».


Elle a dans ce contexte salué les efforts appréciables déployés par les agents d’autorité, les services de sécurité, de la Gendarmerie royale et les forces auxiliaires, ainsi que leur professionnalisme dans la poursuite et l’arrestation des criminels et la préservation de la sécurité dans le Royaume pour qu’il demeure un pays de coexistence et de dialogue et où règnent sécurité et stabilité.
La première Chambre du parlement a en outre affirmé sa détermination à poursuivre ses efforts pour renforcer les mécanismes juridiques et législatifs propres à lutter contre le terrorisme sous toutes ses formes, ainsi que son adhésion à la sage politique de SM le Roi Mohammed VI visant à combattre toutes les formes d’extrémisme et à adopter une stratégie globale conciliant l’action préventive contre les facteurs à l’origine de la pensée extrémiste, et les exigences liées à la protection de la sécurité et au maintien de la stabilité.

El Otmani : un acte criminel odieux

Le Chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani a condamné, jeudi à Rabat, l’acte criminel abjecte qui a coûté la vie à deux touristes étrangères à Imlil, dans la province d’Al Haouz.
S’exprimant à l’ouverture de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement, M. El Otmani a souligné que « le Maroc, dans toutes ses composantes, condamne vigoureusement ce crime odieux, un acte rejeté qui va à l’encontre des valeurs et coutumes des Marocains mais aussi des traditions de la région où est survenu ce crime ».
Le chef du gouvernement a adressé à cette occasion ses vives condoléances aux familles des deux victimes et à leurs pays respectifs, qualifiant ces actes criminels de « coup de poignard dans le dos du Maroc et des Marocains ».
Il a salué, à cet égard, les efforts déployés par le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire national, ainsi que par tous les éléments de police de la préfecture de sûreté de Marrakech, l’ensemble des agents d’autorité, de la Gendarmerie royale et des forces auxiliaires qui veillent sur la préservation de la sécurité du pays.
M. El Otmani s’est également félicité de la célérité du BCIJ qui a aussitôt réussi à mettre la main sur les auteurs présumés de ces actes criminels, précisant que les détails de ce crime seront connus prochainement et que les autorités compétentes informeront l’opinion publique nationale et internationale de tout développement concernant cette affaire.
Le Maroc, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, est pleinement engagé dans la lutte contre le terrorisme, a ajouté le Chef de gouvernement, notant que « la sécurité n’a pas de prix et (qu’)il n y a pas de développement, de stabilité, de justice sociale, ni de réformes ou de fonctionnement réel des institutions sans la sécurité ».
Le Chef de gouvernement a loué, en ce sens, l’action des services de sécurité qui ont réussi à démanteler vingt réseaux terroristes en l’espace de deux ans.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.