Aerospace & Defense Suppliers Summit : Matis reçoit le prix Argent de Boeing

Dans le cadre de la participation du Maroc aux rencontres d’affaires « Aerospace & Defense Suppliers Summit », organisées à Seattle les 14 et 15 avril 2016, l’entreprise marocaine Matis Aerospace s’est vu décernée le prix Argent de Boeing des meilleurs fournisseurs au niveau mondial, indique un communiqué de Maroc Export qui a organisé la participation marocaine avec le Groupement des Industries Marocaines Aéronautiques et Spatiales (GIMAS).

A travers ce prix, Boeing récompense ses meilleurs fournisseurs sur la base de leurs performances qualité et taux de service. Cette année, et à l’occasion du 100ème anniversaire de Boeing, 430 fournisseurs ont gagné ce prix sur plus de 14.000 référencés dans le monde.

L’entreprise nationale Matis Aerospace, spécialisée dans la fabrication des câblages aéronautiques, a remporté cette distinction, qui représente une fierté pour toute l’industrie aéronautique marocaine, pour sa livraison dans les délais à 100%, son niveau de qualité à 99.92% et pour son taux d’acceptation sur 12 mois à 99.8%, précise-t-on de même source.

Pour rappel, cet évènement est marqué par la participation de 4 représentants marocains des écosystèmes Aéronautiques, notamment l’Ingénierie, l’Assemblage, les Systèmes Electriques (EWIS) et l’Entretien – Réparation & Révision (MRO) ainsi que la participation de 800 entreprises de l’industrie aéronautique nord-américaine et mondiale de 40 pays dont 600 exposantes et l’organisation de 11000 rendez-vous BtoB.

A travers ce rendez-vous le « Made in Morocco » pourra se targuer du renforcement de son contenu technologique et au positionnement de notre pays sur les chaines de valeur mondiale.

Une présence remarquée

Rappelons que la délégation marocaine a été présidée par le ministre de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique Moulay Hafid Elalamy.

Cet événement, qui regroupe environ 800 entreprises de l’industrie aéronautique nord-américaine et mondiale de 40 pays, a été marqué par la participation de représentants de l’Agence marocaine de développement des investissements (AMDI), le Groupement des industriels marocains aéronautique et spatial (GIMAS), le Centre marocain de promotion des exportations (CPME, Maroc Export). Des représentants des écosystèmes aéronautiques au Maroc ont également été présents.

La délégation marocaine a pris part à plusieurs activités durant l’événement. Le ministre de l’Industrie ainsi que Hamid Benbrahim El Andaloussi, président du GIMAS, ont animé, pour leur part, une conférence le 15 avril pour la présentation du marché de l’aéronautique marocain. Ils ont eu l’occasion de « mettre en avant les potentialités, les réalisations et les projections de développement de l’industrie aéronautique nationale », selon un communiqué de Maroc Export.

Moulay Hafid Elalamy a également rencontré des responsables de Boeing pour étudier la possibilité d’une implantation de l’entreprise au Maroc.

Un secteur en expansion

“Le secteur aéronautique marocain est le seul qui triple son taux de développement chaque année au niveau international », avait récemment confié au HuffPost Maroc Hamid Benbrahim El-Andaloussi. « Il compte 110 sociétés qui emploient 11.500 travailleurs de haut niveau technique, dont la moyenne s’âge est de 30 ans”. Et de préciser que la stratégie du Maroc vise à faire de la zone franche Midparc de Nouaceur le leader du domaine aéronautique en Afrique.

Plusieurs entreprises du secteur aéronautique ont récemment posé leurs valises à Midparc. Une première usine du français Thalès y verra bientôt le jour, non loin des futurs sites de Stelia Aerospace, Latécoère, ou encore l’américain Hexcelle. Bombardier, fleuron canadien de l’industrie ferroviaire et aéronautique, dispose également d’une usine à Nouaceur.

A l’horizon 2020, le Maroc prévoit la création de 23.000 nouveaux emplois avec à la clé un chiffre d’affaires de l’ordre de 16 milliards de dirhams. Le taux d’intégration locale devrait quant à lui être porté à 35% dans les cinq prochaines années. L’entrée de 100 nouveaux acteurs est envisagée.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.