Afrique du Sud: Les divisions politiques accentuent l’incertitude dans le pays

Les divisions politiques en Afrique du Sud accentuent l’incertitude dans ce pays, qui vit au rythme d’un ralentissement économique prolongé, a indiqué mardi l’agence internationale de notation, Moody’s.
Dans un rapport détaillé, l’agence estime que la croissance économique devra demeurer faible dans le pays avec une érosion continue de sa position fiscale.
L’Afrique du Sud demeure affectée par «de profondes divisions sociales et politiques», qui entravent les réformes et créent une incertitude politique, poursuit l’agence, concédant que l’Afrique du Sud jouit d’institutions solides et d’un secteur bancaire bien capitalisé.
Moody’s devait annoncer vendredi dernier une révision de la note souveraine sud-africaine avant de reporter cette révision jusqu’en novembre prochain.
L’agence établit actuellement la note sud-africaine à BAA3, soit un cran au-dessus du niveau spéculatif. Les deux autres principales agences de notation, Fitch Ratings et Standard & Poor’s, avaient déjà abaissé la note sud-africaine au niveau spéculatif.
Une éventuelle dégradation de cette note par Moody’s risquerait d’avoir de graves conséquences pour l’Afrique du Sud, notamment l’attrait du pays aux yeux des investisseurs étrangers.
Par ailleurs, Moody’s a indiqué que le Produit Intérieur Brut devrait réaliser une croissance de 1,3 pc en 2019.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.