Algérie: des suspects de corruption interdits de quitter le territoire

1 min read

La justice algérienne a ouvert des enquêtes sur des faits de corruption et de transfert illicite de capitaux vers l’étranger et interdit aux personnes visées de sortir d’Algérie, a annoncé lundi, sans citer de nom, le Parquet dans un communiqué reçu par l’AFP.

Cette annonce intervient après l’interdiction dimanche par l’aviation civile des mouvements d’avions privés sur les aéroports algériens et l’arrestation à un poste-frontière du patron des patrons démissionnaire, Ali Haddad, puissant homme d’affaires proche de la présidence. Le pays est en proie à une contestation inédite contre le pouvoir depuis plus d’un mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.