Alphabet et Aramco veulent construire un hub technologique en Arabie Saoudite

Alphabet, la maison mère de Google, et le géant pétrolier saoudien Aramco, deux des plus grandes entreprises du monde, sont en discussions pour la construction conjointe d’un vaste hub technologique en Arabie Saoudite, rapporte jeudi le Wall Street Journal.

Dans le cadre de cette joint-venture potentielle, Alphabet aiderait Saudi Arabian Oil Co., connue sous le nom d’Aramco, à construire des Data-Centers en Arabie saoudite, précise le journal, citant des sources proches des pourparlers.

De hauts responsables d’Aramco et d’Alphabet sont en pourparlers depuis des mois sur cette éventuelle coentreprise, ont indiqué les mêmes sources, ajoutant que les discussions ont inclus Larry Page, le directeur général d’Alphabet, et ont été encouragées par le prince héritier d’Arabie Saoudite Mohammed bin Salman, désireux d’apporter plus d’expertise technologique au royaume.

La taille de la coentreprise potentielle n’est pas claire, même si elle pourrait être assez grande pour être cotée à la bourse de Ryad, ajoute le journal, notant qu’aucune date n’a été donnée pour la finalisation de l’accord, plusieurs détails devant être réglés.

Ce rapprochement aiderait à soutenir le développement du secteur technologique en Arabie Saoudite, un objectif que le Prince Mohammed a défini comme un élément clé de son plan « Vision 2030 », pour réduire la dépendance de l’Arabie Saoudite au pétrole.

Un Data-center régional en Arabie Saoudite pourrait aider Google à gagner des marchés auprès des clients de l’industrie pétrolière qui cherchent à déplacer leurs opérations informatiques vers le cloud. Les coûts de ces centres peuvent atteindre des centaines de millions de dollars.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.