Angleterre: Liverpool en patron, Manchester United en carton

Il y a de l’espoir pour Liverpool: les « Reds » ont repris la tête de la Premier League dimanche grâce à leur victoire à Cardiff (2-0), lors d’une 35e journée marquée par l’humiliation de Manchester United à Everton (4-0).

Au classement, Liverpool retrouve donc sa place de leader (88 pts), avant que son poursuivant Manchester City (86 pts) ne dispute mercredi son importantissime derby contre United.

L’issue de ce match en retard remettra les deux équipes sur le même plan avant les trois dernières journées, lors desquelles aucun des deux prétendants n’aura le droit à l’erreur.

Pour les candidats à l’Europe, ce fut la douche froide. Arsenal, battu à domicile par Crystal Palace (3-2), reste quatrième (66 pts), mais sous la menace de Chelsea (66 pts aussi), qui affronte Burnley lundi. Pour Manchester United, c’est bien pire: les « Red Devils » restent coincés à deux longueurs du dernier strapontin pour la Ligue des champions.

Les hommes de Jürgen Klopp ont fait le job à Cardiff, quatre jours après leur victoire à Porto et leur qualification pour les demi-finales de la C1.

Sans briller, ils ont fait plier les relégables gallois en seconde période, d’abord sur un but de Wijnaldum (57), une reprise dans la lucarne sur corner, puis un penalty obtenu par Salah et transformé par Milner (81).

Un succès de routine qui leur permet de conserver leur bonne humeur et de préparer tranquillement leur demi-finale aller contre le Barça, puisqu’ils ne recevront que la lanterne rouge Huddersfield avant le choc européen.

« Ca s’annonçait comme une belle peau de banane, mais les garçons ont été incroyables », a savouré Klopp, ravi de l’état d’esprit « exceptionnel » de son groupe.

Une rouste. Manchester United n’avait plus encaissé une telle défaite en championnat depuis près de trois ans!

Déjà éliminés de la Ligue des champions par Barcelone mercredi (3-0), les « Red Devils » ont craqué dans les grandes largeurs et pourraient ne pas retourner dans la compétition reine la saison prochaine.

Rien ne va plus à United: depuis l’exploit à Paris début mars et la confirmation d’Ole Gunnar Solskjaer à la tête du club, les Mancuniens n’ont gagné que deux matches toutes compétitions confondues… pour six défaites.

Dans le même temps, leur niveau de jeu a largement baissé, jusqu’à toucher le fond dimanche à Goodison Park, à l’image d’un Paul Pogba à nouveau transparent.

Mercredi, la différence de niveau avec le Barça était insurmontable. Dimanche, c’est l’énorme différence d’envie qui a choqué, un travers que les Red Devils avaient montré déjà sous José Mourinho.

Solskjaer ne peut que constater l’ampleur du chantier. S’il a réussi à relancer les Mancuniens lors de son arrivée, la lune de miel est terminée. Richarlison (13), Sigurdsson (28), Digne (56) et Walcott (64) y ont définitivement mis un terme.

« Je veux m’excuser auprès des fans. Ils sont les seules personnes à porter l’écusson du club à pouvoir garder la tête haute. Parce que nous, nous ne pouvons pas », a regretté Solskjaer.

« Nous ne pouvons pas changer toute l’équipe, il faut que cela se fasse petit à petit. Mais j’ai toujours dit que j’allais réussir ici et qu’il y aurait des joueurs qui ne feraient pas partie de cette réussite », a-t-il menacé.

Ils avaient une occasion en or de remonter sur le podium.

Unai Emery avait décidé de faire tourner après le match à Naples dimanche et la qualification pour les demi-finales de la Ligue Europa. Ca n’a pas fonctionné.

Fébriles en défense et pas franchement efficaces devant, les « Gunners » ont coulé à domicile, devant un Emirates Stadium furieux du spectacle.

Benteke a profité d’un marquage lâche (17), puis Zaha d’une mésentente entre Mustafi et Leno (61), avant que McArthur place une tête sur un corner mal défendu (69).

Özil et Aubameyang ont eu beau marquer, ce n’était pas suffisant face à un « Palace » qui en profite pour assurer son maintien.

Après ce naufrage, la course à la C1 s’annonce tendue pour les « Gunners ».




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.