Attaques terroristes : la guerre en plein Paris

Voici le point sur la situation à 2 heures.

Plusieurs fusillades ont éclaté à Paris vendredi soir, et des explosions sont survenues à Saint-Denis près du Stade de France. Le point sur la situation, avec nos équipes mobilisées sur place.
Ici des informations données de sources policières ou par nos journalistes présents sur le terrain.

• Au moins quatre fusillades ont éclaté à Paris vendredi soir. Elles ont été localisées dans le secteur du Bataclan (XIe arrondissement), de la rue de Charonne (XIe arrondissement), de la rue Bichat dans le restaurant Le Petit Cambodge, ainsi rue de la Fontaine au Roi, au niveau de l’intersection de la rue du Faubourg-du-Temple.
• Une prise d’otages, puis un assaut donné au Bataclan. Il y avait 1500 personnes présentes à l’intérieur de la salle de spectacle, où se déroulait un concert, lorsque des terroristes y ont fait irruption. Un assaut a été donné peu avant 0h30. Trois terroristes présumés ont été tués.
• Des explosions près du Stade de France. Il y a eu trois explosions près du Stade de France à Saint-Denis, où se déroulait le match France-Allemagne. L’une de ces explosions a été causée par un kamikaze, selon plusieurs sources policières. François Hollande, qui assistait au match, a été évacué.

• «Plusieurs dizaines de tués et beaucoup de blessés». Le bilan est très lourd, mais encore incertain. «Il y a plusieurs dizaines de tués et beaucoup de blessés», a dit François Hollande lors d’une intervention télévisée. Des sources policières évoquent maintenant une «centaine de morts» au Bataclan, et au moins 120 morts, selon un bilan provisoire. Trois personnes ont été tuées aux alentours du Stade de France, selon la même source préfectorale.
• L’État d’urgence est décrété en France, des contrôles aux frontières. François Hollande a annoncé dans une intervention télévisée ces mesures, en réaction à des attaques terroristes «sans précédent». Le président de la République a demandé des «renforts militaires». «Nous allons mener le combat, il sera impitoyable», a-t-il dit.
• Un conseil des ministres exceptionnel s’est tenu peu après minuit. Un Conseil des ministres exceptionnel a été convoqué à minuit. Une cellule de crise a été ouverte à Matignon. François Hollande, le premier ministre Manuel Valls, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve et la ministre de la Justice Christiane Taubira se sont rendus sur place.
• La police recommande aux Parisiens de ne pas sortir. La préfecture de police a recommandé vendredi soir sur Twitter aux personnes qui se trouvent en région parisienne «d’éviter de sortir sauf nécessité absolue». Cinq lignes de métro ont été coupées (3, 5, 8, 9, 11). Un numéro vert d’information a été mis en place: 0800406005.
• Aucune revendication. Il n’y a à cette heure aucune revendication.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.