Bank Al-Maghrib : La croissance s’accélère

La croissance se serait accélérée à 4% en 2017 et devrait ressortir à 3,3% en 2018, avant de s’accélérer à 3,5% en 2019, selon les projections de Bank Al-Maghrib (BAM).

« Au niveau national, la croissance se serait accélérée à 4% en 2017, portée par un rebond de 14,8% de la valeur ajoutée agricole, tandis que la progression de celle des activités non agricoles se serait limitée à 2,7% », indique la Banque centrale dans un communiqué publié à l’issue de la 1ère réunion trimestrielle de son Conseil au titre de 2018.
Pour 2018, les prévisions de Bank Al-Maghrib, établies sur la base des données pluviométriques et de la situation du couvert végétal arrêtées au 10 mars, font ressortir une estimation de la production céréalière autour de 80 millions de quintaux et une hausse de la valeur ajoutée agricole de 2,3%, tandis que les activités non agricoles poursuivraient leur reprise avec un taux de 3,2%, ce qui amènerait la croissance globale à 3,3%, précise la même source.
Selon Bank Al-Maghrib, la croissance accélérerait à 3,5% en 2019, avec une amélioration de la valeur ajoutée agricole de 1,8% sous l’hypothèse d’une production céréalière de 70 millions de quintaux, et une augmentation de celle des activités non agricoles de 3,6%.
Du côté de la demande, ajoute la même source, ces évolutions reflètent principalement une légère accélération de l’investissement et une poursuite de la dynamique de la consommation des ménages, alors que les exportations nettes devraient afficher une contribution négative en 2018 et quasi-nulle en 2019.

Taux directeur inchangé à 2,25%

Le Conseil de Bank Al-Maghrib a également a décidé de maintenir le taux directeur inchangé à 2,25%. Le Conseil, qui a examiné l’évolution récente de la conjoncture économique et les projections macroéconomiques de la Banque pour les huit prochains trimestres « a jugé que le niveau actuel du taux directeur reste approprié et a décidé de le maintenir inchangé à 2,25 », a indiqué la Banque centrale dans un communiqué publié à l’issue de la 1ere réunion trimestrielle de son Conseil au titre de 2018.
Lors de cette réunion, le Conseil a évalué également l’état d’avancement de la mise en œuvre de la réforme du régime de change entamée le 15 janvier et pris note, à cet égard, des bonnes conditions dans lesquelles se déroule cette réforme, de la réaction positive des marchés et de l’accueil favorable qui lui a été réservé par les institutions concernées aussi bien au niveau national qu’international.

Appréciation de 0,23% du dirham vis-à-vis de l’euro

Le dirham s’est apprécié de 0,23% par rapport à l’euro et de 0,07% vis-à-vis du dollar au cours de la période allant du 8 au 14 mars 2018, selon les indicateurs hebdomadaires de Bank Al-Maghrib (BAM).
Pour leur part, les réserves internationales nettes se sont établies à 232,9 milliards de dirhams (MMDH), en baisse de 0,2% d’une semaine à l’autre et de 5,2% en glissement annuel, indique BAM, précisant qu’au cours de la même période, aucune opération d’adjudication n’a été réalisée sur le marché de change.
Concernant ses interventions sur le marché monétaire, Bank Al-Maghrib indique avoir injecté un montant de 48 milliards de dirhams sous forme d’avances à 7 jours sur appel d’offres.
Compte tenu d’un montant de 3,4 milliards de dirhams accordé dans le cadre du programme de soutien au financement de la TPME, le montant total des interventions ressort à 51,4 milliards de dirhams, précise la même source.
Du 8 au 14 mars, le taux interbancaire s’est quasiment stabilisé à 2,27% et le volume des échanges s’est établi à 3,7 MMDH après 3,5 milliards, une semaine auparavant, ajoute la Banque centrale.
Il ressort également des indicateurs hebdomadaires que l’encours des bons du Trésor devrait s’élever à 528,6 MMDH au 21 mars courant en hausse de 1,26% par rapport à fin 2017, tenant compte du remboursement, durant la période allant du 15 au 21 mars, d’un montant de 1,3 milliard de dirhams.
S’agissant des indicateurs boursiers, le MASI a enregistré, du 8 au 14 mars, une hausse de 0,2%, portant sa performance depuis le début de l’année à 6,5%, relève Bank Al-Maghrib, ajoutant que le volume global des échanges, s’est établi à 625,7 millions de dirhams (MDH) contre 719,3 millions la semaine dernière.
Sur le marché central, le volume moyen des transactions s’est chiffré à 122 MDH contre 142,3 millions une semaine auparavant.

 

 

 

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.