Benchemmass parvient à ces fins et fait condamner 4 journalistes pour diffusion d’informations véridiques

1 min read

C’est un jour très sombre dans la vie de presse marocaine. Une confirmation de la régression continue et programmée du champs des libertés et des droits humains au Maroc. Le Tribunal de première instance de Rabat, et contre tout attente, a prononcé son verdict, sévère et insensé,  dans l’affaires des quater journalistes et du Conseiller, accusés par le président de la Chambre des Conseillers, Abdelhakim Benshemass, d’avoir publié des informations « exactes » sur les travaux d’une commission de la Chambre, censés restés confidentiels. Les 4 journalistes et un Conseiller ont été condamnés à 6 mois avec sursis et une amende de 10000 dhs chacun. Les cinq sont accusés d’avoir publié des informations sur la commission de la retraite à la suite d’une plainte déposée par Hakim Benchemas, président de la Chambre des conseillers.
Les quatre journalistes, Mohammed Ahdad d’Al Masa, Abdelhak Belachgar d’Akhbar Al Yaoum, Abdallah Sakhir et Kawthar Zaki d’Al Jarida 24, ont été de Hakim Benchmass, président de la Chambre des conseillers, pour publication des travaux du Comité d’établissement des faits sur le fonds de pension. Abdelhak Hissane, parlementaire de la CDT, est accusé, quant à lui, d’avoir divulgué des données sur le travail de la commission aux quatre journalistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.