Bolloré nie toute relation avec la société Pefaco

Le groupe Bolloré a nié mardi 12 avril toute implication avec la société Pefaco, visée depuis deux ans par une enquête de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales. « Le Groupe Bolloré indique d’abord qu’il n’a entretenu et qu’il n’entretient aucune relation avec la société Pefaco et ses dirigeants », indique le groupe dans un communiqué, alors qu’une perquisition a eu lieu mardi au siège du groupe Bolloré Africa Logistics, et également dans le bureau du PDG, Vincent Bolloré.

Les policiers se demandent en effet aujourd’hui si le groupe du milliardaire breton a utilisé son bras publicitaire, Havas, pour faciliter l’obtention de la gestion des ports de Conakry en Guinée et de Lomé au Togo.

« Concernant ses activités portuaires, le Groupe Bolloré rappelle qu’il s’agit d’investissements considérables, réalisés en partenariat avec d’autres grands groupes internationaux. Ils représentent des engagements sur plusieurs dizaines d’années et pour lesquels ils sont sélectionnés, exclusivement, en fonction du montant et des qualités techniques des investissements », poursuit le communiqué.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.