Careem poursuit son développement au Maroc

Careem et sa nouvelle maison mère Uber ont souligné mercredi leur détermination à poursuivre le développement de la plateforme de mobilité au Maroc et dans la région et à soutenir la croissance de l’économie numérique.
Careem, désormais filiale à 100% d’Uber à l’issue d’une transaction considérée comme la plus importante jamais réalisée dans l’industrie technologique en Afrique et au Moyen-Orient, va continuer à opérer sous sa marque propre en restant dirigé par ses fondateurs, ont-ils indiqué dans un communiqué conjoint.
Uber et Careem ont conclu un accord permettant à Uber d’acquérir Careem pour 3,1 milliards de dollars et de prendre possession de l’ensemble de ses services au Maroc, au Moyen-Orient et au Pakistan, à l’issue de la transaction qui doit être finalisée au premier trimestre 2020.
Le PDG et cofondateur de Careem, Mudassir Sheikha, conservera la direction de Careem dont le conseil d’administration sera composé de deux représentants de Careem et de trois représentants d’Uber.
Aussi, Careem et Uber exploiteront leurs services régionaux respectifs et leurs marques de façon indépendante. Au Maroc, Careem continuera à proposer ses services et à se développer.
« Notre association avec Uber va nous aider à accélérer l’atteinte de notre objectif : simplifier et améliorer la vie des gens au Maroc et dans la région. La mobilité et les possibilités plus larges qu’offrent Internet, qui sont massives, restent encore insuffisamment exploitées et vont ainsi connaître des avancées sans précédent sur ces marchés », a déclaré M. Sheikha, cité par le communiqué.
Et d’ajouter que « Uber est un partenaire idéal pour concrétiser ces opportunités. Nous allons servir de catalyseur de l’écosystème technologique en augmentant la disponibilité des ressources pour les jeunes entrepreneurs et les investisseurs locaux et mondiaux ».
Pour sa part, le PDG d’Uber, Dara Khosrowshahi, a qualifié cet accord de « moment important pour Uber, alors que nous continuons à développer la puissance de notre plate-forme dans le monde entier », relevant qu' »avec une capacité éprouvée à développer des solutions locales innovantes, Careem joue un rôle clé dans l’avenir de la mobilité urbaine au Maroc et ailleurs, ce qui en fait l’une des start-up les plus réussies de la région ».
En travaillant en étroite collaboration avec ses fondateurs, « je suis convaincu que nous obtiendrons des résultats exceptionnels à la fois pour nos passagers, nos chauffeurs et les villes où nous opérons », a-t-il assuré.
Le Maroc et le Moyen-Orient ont largement bénéficié des avantages économiques et sociaux liées à l’adoption de la technologie et à l’amélioration de l’accès au transport. Dans ce cadre, la transaction entre Careem et Uber va renforcer la capacité collective des deux sociétés en vue de poursuivre l’amélioration des infrastructures de transport et d’étoffer l’offre de mobilité, de livraison et de paiement.
L’accord accélérera aussi la mise à disposition de services numériques aux habitants de la région, grâce au développement d’une application dédiée au grand public avec des services comme la plateforme de paiement numérique (Careem Pay) et de livraison (Careem NOW). Présent dans 120 villes et 15 pays, Careem est une plate-forme de mobilité leader au Maroc, au Moyen-Orient et au Pakistan. Pionnière de l’économie de la mobilité dans la région, l’entreprise étoffe ses services pour inclure les opérations de transport en commun, de livraison et de paiement.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.