Chelsea: Sarri avoue un « grand malentendu » après le refus de sortir de Kepa 

L’entraîneur de Chelsea Maurizio Sarri a évoqué « un grand malentendu » après le refus de son gardien Kepa Arrizabalaga de sortir dans les dernières minutes de la finale de la Coupe de la Ligue, finalement remportée par Manchester City aux tirs au but, dimanche à Wembley.

« C’était un grand malentendu. J’ai cru qu’il était blessé, je ne voulais pas qu’il reste s’il était dans cette condition. Je voulais Caballero sur le terrain. Le gardien voulait juste me dire qu’il était encore bon pour la séance de tirs au but », a expliqué Sarri en conférence de presse.

« Mentalement, Kepa avait raison mais pas forcément dans son comportement. J’étais très en colère. Je vais lui parler, il doit comprendre car nous pouvons avoir des problèmes, spécialement avec vous (la presse) », a continué l’Italien.

En fin de prolongation, Sarri a voulu faire rentrer son remplaçant Willy Caballero, après un arrêt qui avait semble-t-il blessé Kepa. « J’ai cru qu’il avait une crampe ». Le changement avait même annoncé par le quatrième officiel. Mais, de retour sur ses pieds, le gardien a refusé pendant plusieurs minutes de sortir devant un Wembley interloqué, provoquant la colère de Sarri.

« A aucun moment je n’ai eu l’intention de désobéir à l’entraîneur ou à ses ordres. Je pense que tout cela était du malentendu dans la chaude ambiance d’un match pour le titre. Je respecte totalement l’entraîneur et son autorité », a réagi Kepa.

Mis à mal par des récents résultats décevants, l’ancien entraîneur du Napoli n’a cependant pas vu la réaction de Kepa comme une rébellion à son encontre.

« On peut voir que les joueurs ont joué le match que nous avons préparé hier. Donc, on peut voir que je suis en contrôle. On n’a rien concédé face à la meilleure équipe d’Europe », a-t-il assuré.

« Je voulais Caballero sur le terrain car j’avais peur des crampes. Le docteur m’a expliqué que ce n’était pas une crampe et que Kepa était capable (de continuer) », a ajouté Sarri.

« Cela n’a pas perturbé les joueurs pour la séance de tirs au but. Il n’y a que moi que cela a perturbé. Les joueurs sont restés calmes », a assuré l’Italien.

Kepa a bien arrêté un tir au but lors lors de la séance, mais Manchester City s’est tout de même imposé 4 à 3.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.