Copa Libertadores: Marcelo Gallardo suspendu quatre matches

Marcelo Gallardo, l’entraîneur de River Plate, a été suspendu quatre matches samedi pour n’avoir pas respecté une précédente suspension, et il ne pourra donc pas diriger son équipe lors de la finale argentino-argentine de Coupe Libertadores contre Boca Juniors.

La Confédération sud-américaine (Conmebol) lui a infligé ces quatre matches de suspension ainsi que 50.000 dollars (55.833 euros) d’amende car le technicien, contrevenant à une mesure disciplinaire, était entré dans le vestiaire de ses joueurs à la mi-temps de la demi-finale retour contre les Brésiliens du Gremio Porto Alegre (victoire de River 2-1), mardi dernier.

« Cela n’a pas été une provocation de ma part, juste une réaction émotionnelle et impulsive », s’était justifié l’ancien joueur de l’AS Monaco et du Paris SG, âgé de 42 ans.

Le Gremio avait dès lors déposé une réclamation devant la Conmebol et demandé à avoir match gagné sur tapis vert 3-0, ce que la confédération a rejeté en confirmant la finale Boca-River.

Marcelo Gallardo avait été interdit de vestiaires pour cette demi-finale retour car son équipe s’était présentée en retard sur le terrain après la mi-temps lors du match aller.

Désormais suspendu quatre matches, l’entraîneur argentin ne pourra même pas pénétrer dans le stade de la Bombonera lors de la manche aller de cette finale, prévue le 10 novembre, selon la décision de la Conmebol. Le match retour est programmé le 24 novembre au stade Monumental de River.

Cette affiche entre les deux archirivaux d’Argentine, protagonistes du traditionnel « superclasico », est inédite en finale de la Libertadores, équivalent sud-américain de la Ligue des champions européenne.

Les deux équipes s’étaient déjà affrontées dans cette compétition dans les tours précédents, la dernière fois en quart de finale, en 2015, année où River avait conquis son 3e titre dans l’épreuve.

La dernière victoire de Boca dans la compétition remonte à 2007. Pour le club du quartier populaire de La Boca, qui compte déjà six Copas Libertadores, ce sera l’occasion d’égaler le record d’un autre club argentin, Independiente, surnommé le « Roi des Coupes » pour ses sept titres dans la reine des compétitions sud-américaines de clubs.

C’est la dernière année que la finale de la Copa Libertadores se joue par match aller et retour. A partir de 2019, elle se jouera sur un match et Santiago, capitale du Chili, l’accueillera l’an prochain.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.