Création de la commission nationale de gestion intégrée du littoral

Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi à Rabat  sous la présidence du chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a adopté le  projet de décret No 2-15-769 relatif à la composition, aux compétences et aux  modalités de fonctionnement de la Commission nationale de gestion intégrée du  littoral et aux commissions régionales, ainsi qu’aux modalités d’élaboration du  plan national du littoral et des schémas régionaux littoraux.
Présenté par la ministre déléguée auprès du ministre de l’Energie, des  Mines, de l’Eau et de l’Environnement chargée de l’Environnement, ce projet  s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre des dispositions de la loi N 12-81  qui établit les principes et règles fondamentaux pour une gestion intégrée et  durable du littoral en vue de sa protection, de sa mise en valeur et de sa  conservation, et stipule la mise en place de mécanismes de planification comme  étant un moyen nécessaire pour garantir la gestion intégrée du littoral, a  indiqué le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha  El Khalfi, lors d’un point de presse à l’issue du Conseil.
Cette loi engage également l’administration compétente à élaborer un plan  national de gestion intégrée du littoral, ainsi que des schémas régionaux à  l’initiative de l’administration ou sur demande des conseils régionaux  concernés, a précisé M. El Khalfi, mettant l’accent sur l’implication de toutes  les autorités gouvernementales concernées, des élus, des acteurs économiques,  sociaux et professionnels, des experts, des universitaires et de la société  dans l’élaboration de ladite loi.
Pour cette raison, ce texte vise à fixer la composition, les compétences et  les modalités de fonctionnement de la Commission nationale de gestion intégrée  du littoral et de la commission régionale consultative, et à déterminer  l’administration chargée de l’élaboration d’un plan national de gestion  intégrée du littoral, des schémas régionaux, ainsi que des procédures, des  modalités et des délais devant être respectés pour garantir une participation  et une consultation optimales avec les différents établissements concernés par  la gestion du littoral.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.