Crise immobilière : Jouahri part à la rescousse des banques

N’en déplaise aux analystes du samedi soir, la crise dans le secteur immobilier est bien réelle et son impact affecte dorénavant l’un des secteurs les plus protégés par l’Etat, les banque. Selon une note d’information du très sérieux « Maghreb Confidentiel », Abdellatif Jouahri, le vieux patron de la banque marocaine d’émission, « est en train de concocter une circulaire pour réglementer les dations en paiement, permettant le remboursement des dettes des promoteurs immobiliers par cession de biens. » Ce nouveau règlement sera présenté sur la table du prochain ministre des finances début 2019. Il a été conçu avec l’aide du bureau marocain d’Allen & Overy dirigé par Me Hicham Naciri avec l’aide de Banco de España qui a été confrontée au même problème – à une échelle bien supérieure – lorsque la bulle immobilière espagnole avait explosé en 2008.

Le nouveau texte devra permettre d’uniformiser la méthode de valorisation des actifs immobiliers par les banques. Objectif : réduire les lourds risques financiers que fait peser la crise de l’immobilier sur le secteur bancaire, nous informe Maghreb confi

Plombés par leurs emprunts, de nombreux promoteurs, y compris les géants Alliances ou Addoha, ont été contraints de céder aux banques des programmes immobiliers ou des terrains en guise de remboursement. L’une des plus grande banque de la place s’est ainsi retrouvée propriétaire de deux milliards de dirhams d’actifs immobiliers obtenus en dation en paiement. Elle a même dû constituer en avril une filiale dédiée à la restructuration de ces dettes.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.