Des responsable de la HACA échangent avec des experts du pôle public audiovisuel canadien

Cinq directeurs centraux du pôle public audiovisuel canadien (francophone) effectuent, du 22 au 25 octobre, une mission de travail et d’échanges d’expertises avec les directions techniques et de contenus de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA). Cette immersion, qui s’inscrit dans le cadre des divers échanges institutionnels entre la HACA, la radio-télévision publique canadienne (CBC/Radio Canada) et le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), a été l’occasion pour les directeurs canadiens de détailler, au cours d’ateliers thématiques de travail et de conférences à l’adresse des directeurs et cadres de la HACA, les expériences du pôle public canadien face aux évolutions en cours dans le monde audiovisuel, avec ses multiples complexités et nouveautés numériques, indique un communiqué de le la HACA. Ces échanges ont été centrés sur des défis et problématiques sur lesquels la HACA travaille, avec une approche holistique et anticipatrice, comme la diversité, l’archivage, l’avenir de la régulation à l’ère des convergences induites par le numérique, les relations institutionnelles des médias publics avec les gouvernements et les régulateurs, la mobilité au cyber mobilité de l’usager des médias et du consommateur des contenus audiovisuels, les ruptures en marche des paradigmes et missions de la régulation (l’approche disruptive), ajoute le document.

Il s’agit également de l’organisation de la recherche et ses cadres ou termes de référence, les marges de flexibilité et d’agilité des politiques de programmation du pôle public et des démarches de régulation face à la conformité requise, dans les pays démocratiques, aux textes fondamentaux, comme la constitution ou la «charte des droits et libertés» (dans le cas du Canada), les lois encadrant l’audiovisuel, les télécommunications et l’Internet ou la communication numérique dans sa globalité.

La diversité des profils et des parcours professionnels des cinq membres de la délégation canadienne, ont permis d’aborder, en profondeur, ce large spectre qui couvre de grands chantiers ouverts à la HACA, tant en ce qui concerne la donne du service public qu’en ce qui concerne l’ensemble du paysage audiovisuel bouleversé par la sphère digitale, avec ses multiples nouveaux vecteurs, supports, contenus, modèles économiques, acteurs et publics, poursuit la même source.

Cette délégation conduite par l’ex 1er directeur des opérations audiovisuelles, Guy Quirion, est composée de Louise-Hélène Paquette, directrice de la Veille stratégique, Patrick Monette, premier directeur de la Médiathèque et des archives, Luc Simard, premier directeur de la diversité et relations citoyennes et James François, Chef de la diffusion et des relations avec le régulateur, le CRTC, selon la source.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.