Global Nexus assigné en justice par les souscripteurs de GNII

L’information a été divulguée par le bulletin d’information français, Maghreb confidentiel et a été confirmé à abc24.ma par des sources proches de la famille EL Fehdi. Ainsi le fonds d’investissement H&A Investment Holding d’Ahmed El-Fehdi a déposé la première plainte devant le tribunal de Casablanca le 31 octobre contre Global Nexus. L’homme d’affaires marocain accuse l’ex-directrice de la Bourse de Casablanca, Hynd Bouhia, de graves malversations dans la gestion du fonds Green Innov Invest (GNII), dont il était actionnaire à 50 %. Faux et usages de faux et « détournement de fonds publics et privés » sont les principales accusations contenues dans la plainte du principal actionnaire GNII qui aurait notamment pris des parts à salon de thé, Bubble Mania, sans grand rapport avec l’objet et l’activité de ce fonds officiellement dédié à la transition énergétique.
Selon Maghreb confi, la plainte de H&A devrait être suivie par celle de Sefiania, souscripteur à hauteur de 15 %. Ces deux sociétés et l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (Iresen, 5 %) avaient déjà déposé plainte respectivement en mars, mai et juin auprès de l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC), qui avait accordé un visa à GNII en 2017.
En revanche, la Caisse centrale de garantie (CCG, publique) n’a pas encore réagi, bien qu’elle détienne 25 % du fonds. L’AMMC n’a pas encore donné suite, selon le bulletin français, à ce dossier. Le bulletin enfonce le clou et croit savoir que l’autorité boursière a ses connexions avec Global Nexus puisque la directrice de gestion de l’épargne Ikhlas Mettioui n’est autre que la soeur de Mohamed Yassine Mettioui, manager au sein de Global Nexus. Une affaire qui risque de faire beaucoup de bruit dans les prochains jours.
Rappelons que les souscripteurs du fonds Green Innov Invest, avait déjà acté la dissolution du véhicule d’investissement. Réuni le 22 mai dernier à Rabat, le conseil des investisseurs composé de la CCG, d’IRESEN, de H&A Investment et de Sefinia, avait décidé de dissoudre le fonds. Une décision a été prise à l’unanimité, selon medias24.com.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.