Justice sociale : Bouayach appelle à rompre avec la logique des besoins et nouer avec celle des droits

La présidente du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), Amina Bouayach a appelé, mercredi à Rabat, à rompre avec la logique des besoins et nouer avec celle des droits, conformément aux engagements internationaux du Maroc.

Intervenant à l’ouverture de la 4-ème édition du forum parlementaire sur la justice sociale, organisé par la Chambre des conseillers sous le thème « La protection sociale au Maroc: la gouvernance et les enjeux de la durabilité et de la généralisation », Mme Bouayach a affirmé que le nouveau modèle de développement est le seul capable d’être le fil conducteur pour les différentes dynamiques et cadres d’intervention, de manière à faire de l’ensemble des stratégies sectorielles et initiatives des affluents qui se déversent dans le même cadre, ce qui les dotera des moyens de réussite et leur assurera les conditions de l’efficacité.

Toutefois, a-t-elle dit, la réussite de cette démarche reste tributaire de l’édification du nouveau modèle de développement sur le socle des droits de l’Homme, dont le respect constitue l’un des indicateurs essentiels d’évaluation des politiques publiques et de l’État de droit.

Cela dépend également de la nécessité de rompre avec la logique des besoins et nouer avec celle des droits, en conformité avec les engagements internationaux du Maroc, à la lumière de la ratification des conventions internationales relatives aux droits de l’Homme, ainsi que les recommandations émanant des comités des conventions internationales et approuvées par le Royaume, qui ont trait à de nombreux droits individuels et collectifs, ainsi qu’à la protection sociale et la dignité.

La corrélation entre le modèle de développement et l’approche des droits de l’Homme est d’autant plus urgente que la Constitution insiste, à travers différents articles, sur le respect des droits de l’Homme, tout en les déterminant avec exactitude, ainsi que les instances responsables de veiller à leur respect, protection et garantie aux niveaux national et régional, a-t-elle relevé, citant à titre d’exemple l’article 31.

Concernant l’intervention du CNDH en la matière, Mme Bouayach a indiqué que le Conseil a opté pour une stratégie basée sur trois piliers, à savoir la prévention, la protection et la promotion.

Elle explique, dans ce sens, que la logique préventive dans son lien avec le thème du forum et le nouveau modèle de développement peut être cernée à travers une approche holistique à adopter en amont, de manière à ce que les politiques sectorielles soient plus animées par le souci de proactivité que par celui de la résolution des problèmes.

Et d’assurer que la logique préventive constitue le moyen à même de garantir la concrétisation des droits économiques et sociaux, dans le sillage du projet du nouveau modèle de développement et dans le cadre de l’État de droit.

La présidente du CNDH a également insisté sur la nécessité de prendre en compte l’environnement africain dans l’élaboration des politiques publiques relatives à la protection et à la justice sociale, dans leur relation avec la gestion de la migration, soulignant que l’espace africain constitue une des extensions du modèle de développement au Maroc.

Placé sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, ce forum connaît la participation de plusieurs responsables gouvernementaux et des partenaires de la Chambre des conseillers, à savoir le Conseil économique, social et environnemental, le Conseil national des droits de l’Homme et l’Association des présidents des régions.

Il est également initié en coopération avec la Fondation « Westminster » pour la démocratie et la Fondation allemande Konrad Adenauer, avec la participation de l’Union interparlementaire, de la Banque mondiale, de l’Organisation internationale du travail (OIT), du Conseil international de la protection sociale, de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), des centrales syndicales et des organisations professionnelles, ainsi que des acteurs de la société civile intéressés par la protection sociale.

Les thématiques de ce forum se répartissent sur quatre axes principaux, à savoir « La protection sociale: visions croisées », « la Gouvernance des systèmes de protection sociale », « Le ciblage dans les programmes d’appui social » et « la durabilité et financement des programmes d’appui et du système de protection sociale ».




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.