La Fondation Cheikh Zaid se mobilise pour la lutte contre le sida en Afrique

La Fondation Cheikh Zaid a organisé, en partenariat avec l’Académie Hassan II des sciences et techniques et l’Hôpital Cheikh Zaid, le 22 mai à l’Hôpital Cheikh Zaid de Rabat, le premier forum africain de la santé. Placé sous le thème du sida en Afrique, cette conférence-débat a été animée par le professeur Françoise Barré-Sinoussi, chercheuse française en virologie qui a participé en 1983 à la découverte du VIH par l’équipe du professeur Luc Montagnier. Découverte qui lui a valu le prix Nobel de la médecine qu’elle a reçu en octobre 2008.

Le choix du thème n’est pas anodin, puisque l’Afrique reste un foyer d’infection exceptionnel. On y enregistre 24,7 millions de personnes vivant avec le VIH et 1,5 million de nouvelles infections en 2013. Alors que, cette même année 2013, le Programme commun des Nations Unies contre le VIH-sida annonçait un recul du nombre de morts liées au virus dans le monde : -11,8% en une année, ce qui constitue la plus forte chute depuis le pic qui a été enregistré en 2005. Les spécialistes de la question constatent amèrement que «plus de 30 ans après son apparition, la maladie, l’accès aux soins, la pédagogie et la prévention restent des sujets majeurs en Afrique».

Chaque année, un budget de15 milliards d’euros est consacré à la lutte conte le VIH dans le monde

Un constat qui a poussé la Fondation Cheikh Zaid à s’ouvrir sur le monde et sur l’Afrique en particulier et à jouer un rôle stratégique dans la lutte contre le virus du sida. Une volonté qui s’inscrit pleinement dans la politique de l’ONUSIDA qui entend accélérer les efforts pour vaincre l’épidémie et éviter, durant la période 2015-2030, l’apparition de quelque 28 millions de nouvelles infections par le VIH et 21 millions de morts du sida. Chaque année, un budget de 15 milliards d’euros est consacré à la lutte conte le VIH dans le monde. Par ailleurs, dans son récent rapport annuel, publié en novembre 2014, l’ONUSIDA souligne que 13,6 millions de personnes porteuses du VIH étaient sous traitement en juin 2014 sur une population de 35 millions de personnes vivant avec le sida. En ce qui concerne l’Afrique, l’accès aux soins reste très limité, puisqu’en moyenne 37% seulement des personnes atteintes du virus suivent un traitement contre la maladie.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.