La marche verte : Une épopée qui a donné lieu à une inspiration artistique extraordinaire

Le Maroc célèbre cette année le quarantième anniversaire de la glorieuse Marche Verte. Cette épopée a marqué tous les esprits et donné lieu à un élan de patriotisme extraordinaire. Les artistes ont fait preuve à cette occasion d’une rare créativité au point que quarante ans après, on se rappelle parfaitement les chansons qui ont marqué cette période et continuent, de nos jours, à être vivaces dans nos mémoires. « Saout lhassane inadi » est devenue tel un hymne national qu’on entend avec un plaisir toujours renouvelé. Une chanson qui a été conçue en quelques jours certes, mais qui donne la chair de poule tellement elle glorifie l’événement et son initiateur Feu Sa Majesté Hassan II. Ecrite par Fathallah Lemghari et composée par Abdallah Issami, elle reste l’une des chanson qui ont marqué d’une forte empreinte le répertoire de la chanson marocaine. Son auteur s’est inspiré, pour l’écrire, du discours royal qui avait annoncé l’organisation de la Marche Verte. Ce discours mémorable a mobilisé tous les artistes qui ont donné le meilleur d’eux mêmes et l’on se souvient de la chorale qui avait rassemblé la quasi-totalité des chanteurs. Mohamed Hayani, Ismail Ahmed, Mahmoud Idrissi, Abdelmouni Jamai, entre autres, ont été là dans cette inoubliable chorale. Cette chanson a d’ailleurs vite intégré le répertoire de la Garde Royale tant il est vrai qu’elle est devenue, en l’espace d’un temps très court, un symbole et une référence.

D’autres chansons ont également marqué cette époque et restent, elles aussi dans tous les esprits. C’est le cas de « Laâyoune Inia » de Jil Jilala, une chanson où ce groupe a excellé et dont on se souvient aujourd’hui avec beaucoup de fierté. On se rappelle aussi de  » Ya id Sahra »,de Abdelhadi Belkhayat et de « Ana Sahraoui » de Abdelwahab Doukkali qui ont également fortement marqué cette époque.

D’autres expressions artistiques se sont associées et étalé une grande inspiration, des expressions où la photographie, la peinture, le théâtre et le cinéma étaient présents. Le célèbre photographe Mohamed Maradji, qu’on apelle à juste titre, le photographe des trois Rois se souvient avec beaucoup de fierté et d’enthousiasme de cette épopée. On dit que la photo parle et c’est le cas des photos prises lors de la Marche Verte par Maradji, des photos qui nous plonge toujours dans cet événement  quarante ans après. La Marche Verte marquera pour toujours l’histoire de notre pays et fera toujours rappeler aux nouvelles générations la grandeur du peuple marocain et la richesse de son histoire. Et c’est toujours avec fierté et enthousiasme qu’on célèbre ce grand événement qui a prouvé au monde entier qu’on peut recouvrer l’indépendance dans la paix et la sérénité.

Abdeslam khatib




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.