Lahcen Haddad : «l’impact du contexte mondial sur le tourisme a été atténué en 2015».

 

Malgré la tendance baissière des indicateurs, le secteur touristique a montré des signes de résistance et a pu faire face aux changements géopolitiques, surtout après les attaques terroristes en France et en Tunisie, a souligné Lahcen Hadad, ministre du Tourisme, invité du forum de la MAP.

Le Maroc semble bel et bien échapper à la crise que connait le secteur touristique dans certains pays de la région. Le contexte géopolitique mondial marqué par la montée du terrorisme n’a pas eu de grandes incidences sur la destination Maroc, a souligné Lahcen Haddad, ministre du Tourisme, invité du forum de la MAP. D’après lui, «l’impact du contexte mondial sur le tourisme a été atténué en 2015». Et d’ajouter que le secteur a pu faire face à cette conjoncture internationale morose grâce à la stabilité dont jouit le Maroc. En témoignent les performances enregistrées à fin novembre de cette année. Certes, les indicateurs chiffrés ont enregistré globalement une tendance baissière, mais ils restent encourageants, comme l’a rappelé le ministre. À commencer par le nombre d’arrivées qui a atteint 9,43 millions d’arrivées à fin novembre 2015. Un chiffre qualifié de positif par le ministre, même s’il dénote d’une tendance à la baisse de -0,9%. Idem pour les recettes voyages qui ont avoisiné 56,6 milliards de DH, soit un recul également de 0,9%.

Mais c’est le volume des nuitées qui inquiète le plus. Cet indicateur a affiché une baisse de 6,6%, en se situant à fin novembre à 17,6 millions. Lahcen Haddad explique cette situation par le fait que le secteur de l’informel a pris beaucoup d’ampleur, l’apparition de nouveaux phénomènes, comme l’application «Airbnb» qui propose des logements aux touristes. Également à l’origine du recul du nombre des nuitées, les séjours des touristes qui ont tendance à être plus courts au sein des hôtels. L’année 2015 a également été caractérisée par une chute considérable sur certains marchés traditionnels, comme la France (-5%), l’Italie (-5%) et la Belgique (-2%). Pour compenser, le Maroc a visé de nouveaux marchés internationaux, tels que le marché allemand et celui du Royaume-Uni. D’ailleurs, une hausse des arrivées a été enregistrée à ce niveau. Plus de 8% pour les touristes allemands et plus de 6% pour les Anglais. Les marchés russe, chinois, brésilien et indien sont également visés par le ministère. D’emblée, le département de tutelle entreprend une série d’actions afin de donner un coup de pouce au secteur dans le contexte actuel. L’intensification de la promotion de la destination Maroc, le renforcement de l’aérien et la diversification des marchés sont en ligne de mire du ministère.

En tout cas, le ministre reste optimiste quant aux perspectives du secteur touristique mondial en 2016. Selon les prévisions de l’Organisation de l’aviation civile internationale, le flux des voyageurs connaitra une évolution de l’ordre de 6,5%. Pour le secteur touristique marocain, les prévisions du ministre affichent une performance positive. Le ministère table sur 10,6 millions d’arrivées en 2016. Quant aux recettes en devise, elles seront de l’ordre de 60 milliards de DH. Le ministère prévoit aussi une hausse au niveau de la capacité globale avec 241.000 lits supplémentaires.

Pour accompagner la dynamique du secteur, le ministère a mis en place un dispositif qui encourage l’investissement dans le secteur. Il s’agit entre autres de la création du fonds de garantie, «un mécanisme qui permettra de partager le risque, d’autant que les banques affichent une attitude réticente. Également dans le pipe, la création d’un fonds de restructuration. Pour plus d’efficacité, le ministère compte se pencher sur une évaluation à mi-parcours de la Vision 2020, pour mettre à jour les paramètres de la demande afin de mieux adapter l’offre. Un plan d’accélération sera d’ailleurs mis en place afin de booster la Vision du Maroc.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.