Le Liban et la Syrie en proie à de violents incendies

Depuis des années, le Liban subit des incendies saisonniers sans être en mesure de les endiguer. En Syrie, les provinces de Tartous, de Lattaquié et de Homs sont concernées.

Une vague d’incendies ravage depuis lundi plusieurs régions du Liban et de la Syrie. Quelque 103 incendies se sont déclenchés dans plusieurs régions du Liban depuis lundi, selon l’Agence nationale d’information (ANI), citant le directeur de la défense civile. Un civil est mort dans la nuit de lundi à mardi dans le Chouf – l’un des principaux foyers avec celui du massif d’Iqlim al-Kharroub (sud) – en tentant d’aider les équipes de la défense civile.

De nombreux habitants ont déserté leur habitation en raison de « dizaines » de cas de « suffocation » dans des zones résidentielles touchées, a indiqué l’ANI. Avec des moyens limités, dépourvu d’avions bombardiers d’eau opérationnels, le Liban subit depuis des années des incendies saisonniers sans être en mesure de les endiguer.

Plusieurs pays sollicités

Le premier ministre libanais, Saad Hariri, a annoncé mardi avoir contacté des responsables de « plusieurs pays pour l’envoi d’hélicoptères et d’avions ». « Nous avons contacté les [pays] européens, qui enverront des aides » dans les prochaines heures. En visite sur l’île voisine de Chypre, où il a rencontré le président Nicos Anastasiades, le ministre de la défense libanais, Elias Bou Saab, a déclaré, mardi, avoir « demandé de l’aide » à Nicosie, que sa « réponse [avait] été rapide et [que] des avions chypriotes sont au Liban depuis hier ». Il a ajouté que des avions arriveront de Grèce dans les prochaines heures.

Incendies maîtrisés en Syrie

Dans la Syrie voisine, de grands incendies se sont également déclarés, notamment dans les provinces de Tartous et de Lattaquié, à l’ouest du pays, et à Homs, dans le centre. A Lattaquié, deux personnes sont mortes alors qu’elles tentaient de maîtriser les flammes, selon l’agence officielle syrienne SANA.

La province de Tartous a été ravagée par une centaine d’incendies depuis lundi, a précisé SANA, mais le gouverneur de cette province, Safwane Abou Saada, toujours cité par l’agence, assure que la plupart d’entre eux ont été maîtrisés.

Aucune victime n’est à déplorer dans la province centrale de Homs, les dégâts se limitant à des pertes « matérielles, notamment des arbres dans certaines zones forestières et les réseaux d’électricité », a rapporté le gouverneur Talal Barazi, cité par SANA.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.