L’IRCAM rend hommage au corps enseignant de la langue amazighe

L’Institut Royal de la culture amazighe (IRCAM) a rendu hommage, mardi à Rabat, au corps enseignant de la langue amazighe, et ce à l’occasion de la Journée mondiale des enseignants.

S’exprimant lors d’une cérémonie à cette occasion, le recteur de l’IRACM, Ahmed Boukous, a indiqué que la célébration de cette journée et de l’enseignement de l’amazigh, s’inscrit dans le cadre des activités organisées chaque année par l’Institut, en reconnaissance des efforts déployés par les enseignants puisqu’ils sont le « maillon fort » du système éducatif.

M. Boukous a souligné que l’Institut a choisi de célébrer les professeurs de langue amazighe, à travers l’organisation de deux journées d’études sur « La formation des enseignants de l’amazigh, à la lumière de la vision stratégique 2030 », dans le but de prendre connaissance des nouveautés de la vision stratégique pour la réforme de l’éducation et la mise en œuvre des dispositions de la loi organique sur l’officialisation de la langue amazighe.

Ces deux rencontres aborderont quatre axes relatifs aux dernières formules de formation et de qualification, aux moyens de développer la recherche académique et éducative, la recherche interventionnelle et pratique dans la langue amazighe, à l’évolution de la pratique trimestrielle dans la langue amazighe et son harmonisation dans le kit de la formation, et aux moyens de partenariat et de coopération entre l’Institut et les espaces institutionnels de formation.

Il a également fait savoir que diverses activités seront programmées et un ensemble de thèmes de formation sera proposé, de façon académique et pédagogique.

Pour sa part, le directeur du Centre de la recherche didactique et des programmes pédagogiques relevant de l’IRCAM, Abdeslam Khalfi, a affirmé que cette célébration vise à soutenir la culture du partage, à ouvrir de nouveaux horizons pour le développement de la recherche pédagogique, à améliorer les performances des formateurs et des professeurs lauréats des centres régionaux, en charge d’améliorer les pratiques en classe.

Il a aussi souligné que ces deux journées d’études s’inscrivent dans le cadre d’une coopération continue entre l’IRCAM et le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, en matière de formation initiale et continue, d’encadrement et d’accompagnement. Il s’agit aussi de soutenir les efforts du ministère visant à jeter les fondements de l’enseignement de la langue amazighe et son amélioration, ainsi que le développement des pratiques éducatives, dans le but de fournir des ressources humaines qualifiées pour mener à bien leurs nobles missions éducatives.

Ont pris part à cette cérémonie, des professeurs, des cadres et des chercheurs en langue et culture amazighes.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.