Maroc-UE : « les intérêts supérieurs du Royaume ne sont pas négociables »

2 min read

Le nouveau protocole de partenariat Maroc-UE dans le domaine de la pêche doit tenir compte des intérêts supérieurs du Royaume qui ne sont pas négociables, notamment son intégrité territoriale. C’est ce qu’a affirmé, jeudi à Rabat, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita.

L’intégrité territoriale et l’unité nationale du Maroc ne sont pas sujettes à négociation ou un compromis, a souligné le ministre lors d’une rencontre entre le Maroc et l’UE dédiée au lancement des discussions en vue du renouvellement du protocole de pêche qui arrive à échéance le 14 juillet.

« Autant le Maroc est attaché à son partenariat avec l’UE, autant il est clair par rapport à ces lignes rouges lorsqu’il s’agit de sa souveraineté nationale et de son intégrité territoriale », a insisté le ministre.

Dans une déclaration à la presse à l’issue de cette réunion,  Bourita a indiqué que les négociations autour de l’accord de pêche se déroulent cette fois-ci dans un contexte très particulier marqué notamment par des « attaques externes contre ce partenariat et par des manœuvres judiciaires menées par certaines parties pour le dévier de son chemin et de ses objectifs ».

Il a en outre ajouté que l’ouverture des négociations reflète l’adhésion totale de l’Union européenne et de ses Etats membres à la préservation et au renforcement du partenariat globale Maroc-UE.

Par ailleurs, Bourita a émis le voeu de voir les deux parties conclure les négociations dans les plus brefs délais, en mettant à contribution leur expérience de 30 ans dans ce domaine fondamental de leur partenariat.

Bourita a souligné à cet égard que le Maroc aborde ces négociations par un référentiel très clair, des positions très précises et par une vision bien définie, insistant sur le fait que le Royaume tient tant à son partenariat avec l’UE qui est « stratégique et fondamental », qu’au « respect de son intégralité territoriale et de son unité nationale qui ne peuvent aucunement faire l’objet de négociations ou de compromis, parce qu’elles constituent un des éléments de l’unanimité du peuple marocain derrière SM le Roi Mohammed VI ».

Bourita a également émis le souhait que la conclusion d’un nouveau protocole de partenariat dans le domaine de la pêche permettra au Maroc et à l’UE de se projeter rapidement dans une relation encore plus forte et de reprendre les négociations qui sont en veille sur des sujets aussi importants que le commerce, la sécurité et la migration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.