Migration : Le Mali rappelle son ambassadeur et son consul en Algérie

Le pouvoir algérien a décidé de mener la vie dure aux migrants et il le fait aucune considération à ses propres engagements internationaux. Une politique qui ne respecte ni les droits humains, ni les règles de bon voisinage. Ainsi, le Mali, pays voisin de l’Algérie et victime de la politique expansionniste des généraux d’Alger, a decidé de rappeler son ambassadeur et son consul en Algérie pour consultation à cause de la situation précaire de ses ressortissants. Les responsables maliens sont est outrés du traitement réservé aux migrants maliens en Algérie et le font savoir avec fermeté.

De janvier à mars 2018, ce sont en effet quelques 1441 Maliens qui ont été expulsés d’Algérie dans des conditions « inhumaines » par les autorités algériennes.

Des « traitements pas tout à fait acceptables », proteste de son côté Abdrahamane Sylla, le ministre des Maliens de l’extérieur de l’intégration africaine.

Selon lui, cette situation est la raison qui a poussé le gouvernement de son pays à rappeler son ambassadeur et son consul général d’Algérie pour consultation.

Le ministre Malien s’est saisi de cette occasion pour demander à ses concitoyens de quitter l’Algérie. Des Maliens expulsés d’Algérie ont récemment manifesté devant l’ambassade de ce pays à Bamako pour dénoncer les mauvais traitements subis dans ce pays.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.