Migration : un Plan d’investissement extérieur de l’UE 

L’Union européenne (UE) a annoncé mercredi avoir donné son feu vert à un ensemble de programmes de garantie financière d’une valeur approximative de 800 millions d’euros qui contribueront à mobiliser près de 9 milliards d’euros d’investissements publics et privés en Afrique et dans le voisinage européen, dans le cadre du plan d’investissement extérieur (PIE) de l’UE.

Cette décision marque une étape « décisive » sur la voie de la réalisation des investissements en Afrique et dans le voisinage de l’Union par le plan d’investissement extérieur de l’UE, qui devrait permettre de mobiliser un total de 44 milliards d’euros d’investissements grâce à une contribution de l’UE d’un montant de 4,1 milliards d’euros, indique la Commission européenne dans un communiqué.
Le PIE vise « à favoriser une croissance inclusive, la création d’emplois et le développement durable et ainsi à s’attaquer à certaines des causes profondes de la migration irrégulière », relève l’exécutif européen.
S’exprimant à cette occasion, la chef de la diplomatie de l’UE, Federica Mogherini, a souligné que « ces programmes de garantie pour des investissements durables donnent désormais accès à des crédits abordables aux personnes qui ont été contraintes de fuir leur pays et à celles qui avaient fui leur patrie mais qui l’ont regagnée récemment pour reconstruire leur vie, afin de créer de petites entreprises ou avoir accès aux nouvelles technologies ».
De son côté, le commissaire européen chargé de la coopération internationale et du développement, Neven Mimica, a relevé que l’UE est sur la bonne voie pour réaliser l’engagement pris dans le cadre du plan d’investissement extérieur qui soutiendra « les investissements indispensables dans le développement durable et la création d’emplois décents, en particulier en Afrique ».
Le commissaire européen chargé de la politique européenne de voisinage, Johannes Hahn, a, quant à lui, insisté qu' »une prospérité accrue dans le voisinage immédiat de l’UE n’est pas uniquement bénéfique pour nos économies et entreprises européennes. Il s’agit d’un investissement à long terme dans la stabilité et la sécurité de nos partenaires du voisinage et pour l’Europe ».
Le pilier financier du PIE se compose de deux volets: le fonds de garantie qui représente un montant total de 1,5 milliard d’euros d’ici 2020 et les mécanismes de financement mixte dont le montant total s’élève à 2,6 milliards d’euros pour la même période.
Ces financements seront alloués à des projets qui couvriront des domaines tels que les transports, l’énergie, l’environnement, l’agriculture et le développement urbain. Ilspermettront également d’améliorer l’accès au financement pour les micro, petites et moyennes entreprises locales.
Lancé en septembre 2017, le plan d’investissement extérieur de l’UE s’articule autour de trois axes, l’axe financier, avec son Fonds européen pour le développement durable, l’axe « assistance technique » qui vise à aider les bénéficiaires à mettre au point des projets viables et attrayants sur le plan financier, ainsi que l’axe « dialogue stratégique » dont l’objectif est d’améliorer le climat d’affaires dans les pays partenaires de l’Union.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.