« Paris Infraweek » avec un focus sur le Maroc

La semaine « Paris Infraweek 2019 » s’est ouverte, lundi, au ministère français de l’économie et des finances, avec un focus sur quatre pays émergents dont le Maroc.

Un panel sera consacré à cette occasion au Royaume sous le thème « Maroc : Opportunités d’Infrastructure » qui sera présidé par l’ambassadeur de SM le Roi à Paris, Chakib Benmoussa, et animé par MM. Karim Zine-Eddine, directeur des Études de Paris EUROPLACE, Obaid Amrane, directeur général d’Ithmar Capital et Francis Grass, PDG de Colas Rail.

Cet événement international permettra notamment de mettre en avant la dynamique économique dans laquelle le Maroc s’est engagé depuis l’intronisation de SM le Roi Mohammed VI et les efforts déployés par le Royaume pour mettre en place des infrastructures de qualité à même d’attirer les investissements privés, a déclaré à la MAP le directeur général de la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG), Abdellatif Zaghnoun.

Le directeur général de la CDG prendra part à un panel sur la thématique « Des solutions de financement innovantes pour lutter contre la mondialisation. Transformer les besoins en infrastructures sur les économies ».

De son côté, M. Zine-Eddine a souligné que cet événement est une occasion de mettre en valeur les atouts du Maroc et ses infrastructures qui s’inscrivent pleinement dans la feuille de route internationale en termes de qualité et d’infrastructures, c’est à dire celles à la fois durables et respectueuses des critères environnementaux et sociaux.

« Le Maroc est dans le domaine des infrastructures l’un des pays les plus attractifs d’Afrique pour les investisseurs internationaux », a-t-il relevé, notant que le gap de financement des infrastructures représente près de 37 milliards de dollars, selon le GIH (Global infrastructures Hub).

Le programme de cette semaine, qui se poursuivra jusqu’au 11 courant, comprend des conférences et des ateliers sur différents sujets en rapport avec la qualité des infrastructures, leur rôle et leurs financements en tant qu’élément fondamental de tout développement économique et territorial.

La cérémonie d’ouverture de cet événement, qui en est à sa 3ème édition, s’est déroulée en présence de représentants du gouvernement français, de la Banque mondiale et de plusieurs multinationales, ainsi que des pays faisant l’objet du focus de cette rencontre, dont le Maroc, le Kenya, la Croatie et l’Arabie Saoudite.

Les participants débattront de thématiques telles que les « Objectifs de développement durable (ODD): Facteurs déterminants pour des infrastructures de qualité », les « Marchés émergents – financement des infrastructures: tendances et défis » et « Quels règlements pour soutenir le financement durable des infrastructures? ».

Les débats porteront aussi sur « Des solutions de financement innovantes pour contrer la mondialisation Transformer les besoins en infrastructures », « Nouveaux moteurs de la transition énergétique » et « Financement des infrastructures: la voie à suivre ».

Selon ses organisateurs, Paris InfraWeek fédère une dizaine d’événements publics. Cette troisième édition réunira l’ensemble de opérateurs des infrastructures, industriels, développeurs et investisseurs de plusieurs pays.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.