Régionales en France: les cinq clefs d’un premier tour sous tension

Les Français sont appelés aux urnes dimanche pour les régionales. Le contexte est inédit après les attaques terroristes du 13 novembre. Le FN progresse partout et peut remporter plusieurs régions. L’exécutif redoute une nouvelle déroute à seize mois de la présidentielle.

C’est le dernier test électoral du quinquennat. La dernière haie avant la présidentielle de 2017. Les Français sont appelés aux urnes ce dimanche pour le premier tour des élections régionales. Le contexte est sans précédent après les attentats du 13 novembre, venus alourdir une ambiance déjà plombée par la montée persistante du chômage et une activité économique toujours morose. La compétition, marquée par la dynamique de l’extrême droite, s’annonce serrée dans la ­plupart des régions.

Jusqu’au bout, chaque camp aura tenté de mobiliser des électeurs globalement peu intéressés par le scrutin. Manuel Valls a enjoint les Français à voter contre « la supercherie » du Front national . Le scrutin, « c’est au fond une manifestation nationale pour la République, une déclaration d’amour pour la France », a-t-il martelé, cherchant à jouer sur la fibre nationale après les attaques djihadistes. Le Premier ministre a tenu son seul meeting de campagne, jeudi soir à Paris, pour soutenir la liste de Claude Bartolone en Ile-de-France. Marine Le Pen, la présidente du FN, en lice dans la région Nord – Pas-de-Calais – Picardie, n’a, elle, cessé de fustiger « l’UMPS », accusant le gouvernement de davantage mener la « guerre » contre son parti que ­contre les terroristes. A droite, où les poids lourds fourbissent leurs armes pour la primaire de 2016, Nicolas Sarkozy a tenté de poser son parti comme la « seule alternative » au PS et au FN. Beaucoup d’incertitudes demeurent.

]

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.