Sahara : Après “l’élan” de Genève, la France salue et l’UE prête à soutenir le processus onusien 

L’Union européenne (UE) a exprimé, vendredi, sa disposition à “contribuer aux mesures susceptibles de créer un climat positif” dans le processus onusien sur la question du Sahara, après “l’élan” donné à ce propos à l’occasion de la première table-ronde qui a eu lieu, mercredi et jeudi, à Genève.

“La participation de toutes les délégations et l’annonce d’une deuxième réunion au premier trimestre de 2019 montrent que tous les participants se disent prêts à poursuivre leur engagement sous les auspices de l’ONU”, affirme l’UE dans une déclaration de son porte-parole, insistant sur l’impératif de “tirer profit de cet élan et de poursuivre activement les discussions dans un esprit de compromis”.

La déclaration relève que les discussions de Genève “ont à juste titre mis l’accent sur des questions essentielles telles que la coopération régionale, la création d’emplois, le développement régional, la stabilité et la sécurité ainsi que la jeunesse”.

Pour l’UE, la tenue à Genève de la première table ronde au sujet du différend régional sur le Sahara marocain témoigne “des efforts renouvelés, entrepris par le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, et son Envoyé personnel, Horst Köhler”, pour résoudre ce différend et réunir les parties et les voisins «dans un esprit d’ouverture et de respect mutuel ».

L’Envoyé personnel du secrétaire général de l’Onu pour le Sahara avait invité des délégations du Maroc, de l’Algérie, du polisario et de la Mauritanie à prendre part à une table ronde les 5 et 6 décembre à Genève, conformément à la résolution 2440 du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Les délégations ont convenu que l’Envoyé personnel les inviterait à une deuxième table ronde au premier trimestre de 2019, selon le communiqué sanctionnant cette rencontre.

De son côté, Paris, a salué, vendredi, la tenue de la table ronde, réitérant ‘’son plein soutien’’ aux efforts de l’ONU en vue de parvenir à une solution juste, durable et mutuellement agréée au sujet de ce différend régional.

‘’La France salue la tenue de la table ronde préliminaire entre le Maroc, le Front Polisario, l’Algérie et la Mauritanie, organisée à Genève, les 5 et 6 décembre, à l’initiative de l’Envoyé personnel du Secrétaire Général des Nations unies (EPSGNU) pour le Sahara, Horst Köhler’’, indique le Quai d’Orsay dans un communiqué.

‘’Cette rencontre a permis de réunir, pour la première fois depuis dix ans, les quatre délégations afin de faire le point sur les derniers développements, d’aborder les questions régionales et de discuter les prochaines étapes du processus politique’’, souligne la même source.

‘’La France se félicite du bon déroulement de ces discussions, dans un état d’esprit constructif, ainsi que de l’engagement des quatre délégations à recevoir une nouvelle invitation de M. Köhler en vue d’une deuxième table ronde au premier trimestre 2019’’, poursuit le communiqué.

‘’La France réitère à cette occasion son plein soutien aux efforts de l’EPSGNU en vue de parvenir à une solution juste, durable et mutuellement agréée au Sahara, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies’’, conclut la même source.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.