Sept missiles interceptés en provenance du Yémen

Sept missiles balistiques tirés par les rebelles chiites yéménites ont été interceptés dans la nuit de dimanche à lundi au dessus de l’Arabie et les débris ont fait un mort et deux blessés, a annoncé la coalition militaire conduite par Ryad.

Trois de ces missiles ont été dirigés sur la capitale Ryad, un sur la ville garnison de Khamis Mecheit, un sur Najrane et deux sur Jazane, dans le sud de l’Arabie saoudite, a précisé dans un communiqué le porte-parole de la coalition, le colonel Turki al-Maliki.

Ces tirs ont coïncidé avec le troisième anniversaire de l’intervention contre les rebelles Houthis d’une coalition militaire conduite par l’Arabie saoudite.

Les rebelles Houthis ont tiré depuis novembre plusieurs missiles sur l’Arabie saoudite, qui ont tous été interceptés.

L’Arabie saoudite et les Etats-Unis ne cessent d’accuser Téhéran de fournir des armes, notamment des missiles, aux rebelles Houthis qui contrôlent la capitale yéménite Sanaa depuis septembre 2014.

Téhéran dément, mais un rapport d’experts de l’ONU a conclu en janvier que l’Iran avait violé l’embargo sur les armes de l’ONU au Yémen en laissant les rebelles s’approvisionner en drones et missiles balistiques.

Depuis mars 2015, la coalition sous commandement saoudien qui intervient militairement au Yémen mène des opérations, principalement des raids aériens, contre les rebelles Houthis.

En trois ans, le conflit au Yémen a fait plus de 9200 morts, près de 53’000 blessés et provoqué la «pire crise humanitaire du monde», selon l’ONU.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.