Trump lache MBS dans la mort de Khashoggi

Donald Trump estime que le prince héritier d’Arabie saoudite Mohamed ben Salman pourrait être impliqué dans l’opération ayant conduit à la mort du journaliste Jamal Khashoggi car, a-t-il dit à des journalistes du Wall Street Journal, c’est lui qui « gère les affaires » du royaume.
Dans une interview donnée mardi au quotidien, le président américain dit bien vouloir croire les affirmations du prince selon lesquelles ce sont des responsables subalternes qui sont à blâmer pour le meurtre de l’opposant saoudien, disparu le 2 octobre dernier au consulat saoudien d’Istanbul.
Mais, interrogé sur la possible implication de « MBS », Donald Trump répond: « Eh bien, le prince gère les affaires là-bas, surtout à ce stade. (…) Si donc ça devait être quelqu’un, ce serait lui. »
Le président américain se dit également persuadé que le roi Salman, le père de « MBS », n’a pas été informé au préalable de l’opération.
Donald Trump a déclaré mardi soir devant des journalistes à la Maison blanche que le meurtre du journaliste saoudien et les tentatives pour dissimuler ce meurtre constituaient un « fiasco total » de la part de l’Arabie saoudite.
Le président des Etats-Unis, dont le gendre Jared Kushner est réputé très proche de « MBS », a donné à plusieurs reprises depuis le début de cette affaire le sentiment de minimiser la responsabilité de l’Arabie saoudite, dont il a dit ne pas vouloir compromettre les investissements aux Etats-Unis et les achats d’armes américaines.
Mais il est sous la pression du Congrès dont plusieurs figures ont vivement critiqué l’attitude de Ryad. MBS a été qualifié d' »engin de démolition » par le sénateur républicain Lindsey Graham.
Dans son interview au Wall Street Journal, le président américain dit avoir interrogé plusieurs fois le prince héritier sur l’affaire Khashoggi.
« La première question que je lui ai posée, c’est: ‘Aviez-vous été mis au courant des préparatifs ?’, » a déclaré Trump, le prince lui répondant par la négative.
Le président dit avoir aussi demandé à quel niveau l’opération avait été lancée, et ce dernier a répondu « aux niveaux inférieurs ».
« Je veux les croire. Je veux vraiment les croire », dit encore le président américain.
Depuis le scandale provoqué par la disparition du journaliste, les Etats-Unis ont révoqué les visas d’entrée sur le territoire américain de 21 ressortissants saoudiens.
La Turquie a réfuté la version saoudienne selon laquelle Khashoggi aurait été victime de tueurs « incontrôlés », affirmant que l’opération avait été minutieusement planifiée




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.