Une fin d’année Arty Chic au Sofitel Tamuda Bay

Le nord du Royaume confirme chaque jour davantage son statut de destination touristique prisée tant par les visiteurs nationaux que par les étrangers. La qualité de vie, la modernisation des structures d’accueil, la beauté des sites avoisinants, le charme insatiable de la méditerranée, le tout enveloppé dans la chaleur magnifique des traditions d’accueil et de bienveillance des habitants, leur gentillesse légendaire et leur disponibilité au partage et l’échange. Terre d’accueil légendaire, le nord du Maroc est aujourd’hui doté de structure hôtelière somptueux qui comblent les visiteurs d’offre à la fois variés et authentiques. C’est le cas aujourd’hui de le dire avec le programme que propose par exemple le Sofitel Tétouan. Pour le nouvel an cette année, le Palace propose une soirée éclectique sur fond d’un mixage inédit entre le Flamenco et la musique oriental. Des artistes de renommée animeront cette soirée qui s’annonce prometteuse.

Tourisme dans le nord

Les chiffres du secteur sont déjà éloquents. Divulgués à l’occasion de la première édition de la Bourse régionale de tourisme de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (BRTT), tenue les 19 et 20 octobre au Palais des institutions italiennes, ils indiquent que la région est promise à un bel avenir à court et moyen termes. En effet, selon les derniers chiffres du ministère du Tourisme, la région a vu sa capacité d’accueil passer de 6.000 à 12. 000 lits, en l’espace de deux ans. Les arrivées ont enregistré une hausse de 12% et les nuitées une croissance de 11% avec un taux d’occupation de 65%.
Et selon Lamia Boutaleb, secrétaire d’État au tourisme : «l’intérêt des touristes pour la région de Tanger devrait augmenter, parce que l’État y a consenti d’importants investissements en termes d’infrastructures routière et autoroutière, portuaire et ferroviaire. Et en plus de la LGV qui vient d’entrer en service, le problème de connectivité qui est résolu et la connection est aujourd’hui assurer avec les autres hubs internationaux comme Marrakech, Casablanca, etc…».
En plus de la LGV et du lancement de plusieurs lignes domestiques, le port de plaisance sera également mis à profit pour amener des touristes par voie maritime. D’ores et déjà, quelques 700 anneaux sont mis en vente. Tout ceci devrait donc concourir à résoudre le problème de connectivité de Tétouan et à soutenir l’activité touristique de la région. Avec son climat méditerranéen chaud et sec et une température moyenne annuelle de 22°, la région compte trois aéroports, une capacité litière estimée dernièrement par l’observatoire du tourisme à 22 500 lits et offre plusieurs produits touristiques.
Dans le domaine culturel, elle regorge de musées, de sites archéologiques parmi lesquels le Kasbah Musuem, le Musée archéologique de Tétouan, celui de Larache, les tombeaux phéniciens, la Grotte d’Hercule ou encore le site archéologique de Lixus. Dans le domaine balnéaire, la région s’étend sur une côte de 400 km, dont seuls 20% sont actuellement exploités. Ceci pour dire que les touristes peuvent s’offrir des escapades dans des zones balnéaires authentiques où ils peuvent également faire du birdwatching et d’autres activités nautiques.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.