Vandalisme, le cancer du football marocain

La 18e journée de la Botola Pro a été entachée par des actes de vandalisme au Grand Stade de Marrakech. Bilan : 65 supporters arrêtés, 14 blessés parmi les forces de l’ordre et près de 2000 sièges abîmés. De même, la journée a été endeuillée par le décès de 5 supporters du Raja de Casablanca dans un accident de la route.

Cachez le hooliganisme, il revient au galop. Après des journées plus ou moins sereines dans les tribunes marocaines, le Grand stade de Marrakech a été le théâtre, dimanche dernier, de violents affrontements entre le public, venu assister à la rencontre qui opposait le Kawkab local au Raja de Casablanca et les forces de l’ordre. Ce seraient quelques 2000 sièges du stade qui ont été endommagés « par des supporters du Raja » lors de la 2e mi-temps du match KACM-RCA comptant pour la 18e journée de la Botola Pro, comme le rapportent la multitude de vidéos qui circulent en ligne et les sources médiatiques présentes sur place. Les forces de l’ordre ont dû intervenir et l’arbitre Redouane Jiyed a dû arrêter le match durant 6 minutes. Un laps de temps où la confusion a régné. Des séquences filmées par les supporters ont montré un échange de jets de sièges entre une partie du public rajaoui et quelques éléments des forces de l’ordre. Quoique les circonstances enveloppant ces incidents restent encore à élucider, certaines sources médiatiques avancent qu’ils ont débuté quand la police a essayé d’interdire certains supporters d’allumer des fumigènes dans le virage réservé aux supporters du Raja, alors que d’autres déclarent qu’ils ont éclaté lorsque les forces du stade ont tenté d’empêcher des fans rajaouis de dérouler une banderole.

En conséquence, « 65 personnes ont été placées en garde à vue » suite aux actes de vandalisme perpétrés dimanche soir au Grand stade de Marrakech, a annoncé lors de la même journée le procureur de SM le Roi près le tribunal de première instance de Marrakech. Selon les investigations menées par la police judiciaire sous la supervision du parquet général, « ces actes de vandalisme ont fait 14 blessés parmi les forces publiques et ont causé d’importants dégâts matériels dans les installations du stade », précise le procureur du roi dans un communiqué.

Dans un autre registre, la grande famille du Raja a été endeuillée par le décès de 5 jeunes supporters dans un accident de la route. Alors qu’ils se rendaient à Marrakech pour assister au match, ils ont été fatalement percutés par un camion. Une minute de silence a été observée en leur mémoire avant le coup d’envoi de la rencontre qui aura connu finalement la victoire du Raja par 3 buts à rien.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.