Informer sans parti pris

L’OMS célèbre le 40e anniversaire de l’éradication de la variole, l’autre redoutable virus

2 min read

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé vendredi une série d’actions pour marquer la célébration du 40e anniversaire de l’éradication de la variole, un virus aussi redoutable et dangereux que le Covid-19 et qui se propageait rapidement et par différentes voies.
C’est en mai 1980, que la 33è Assemblée mondiale de la Santé avait déclaré officiellement que « tous les peuples du monde » étaient « désormais libérés de la variole ».

Avant d’être vaincue, la variole a été un fléau pour l’humanité pendant au moins 3000 ans, emportant 300 millions de personnes au cours du seul XXe siècle. Le dernier cas endémique a été signalé en 1977 en Somalie, où la flambée a été rapidement endiguée.
Le virus de la variole, dont le seul réservoir était l’homme, se transmet par postillons, aérosols et, dans une moindre mesure, par le linge contaminé.
« La variole est la seule maladie humaine à avoir été éradiquée sur le plan mondial. Avant d’être éradiqué, la variole était un véritable fléau pour l’humanité et son éradication reste l’une des plus grandes réussites sanitaires publiques de toute l’histoire », a affirmé le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, au cours d’un conférence de presse virtuelle depuis Genève.

Alors que le monde fait face au covid-19, « cette victoire sur la variole nous rappelle ce qu’il est possible de faire lorsque les nations luttent ensemble contre une menace de santé publique », a-t-il ajouté.
D’après l’OMS, le succès du programme d’éradication de la variole a permis de se doter de connaissances et d’outils essentiels pour la surveillance et a démontré les avantages de la vaccination en anneau et l’importance de la promotion de la santé pour combattre des maladies comme la poliomyélite et la maladie à virus Ebola.
Ce programme a également jeté les bases nécessaires à la mise en place de programmes de vaccination nationaux plus solides, partout dans le monde, contribuant à instaurer des soins de santé primaires dans de nombreux pays et créant une dynamique pour la couverture sanitaire universelle.
La commémoration, selon l’agence onusienne, marque le début d’une campagne d’une année pendant laquelle l’OMS et ses partenaires célébreront l’éradication de la variole et expliqueront qu’il faut poursuivre la lutte contre la poliomyélite et d’autres maladies et accroître rapidement les investissements dans la sécurité sanitaire mondiale.
Une exposition consacrée à ce moment historique sera inaugurée à l’Assemblée mondiale de la Santé, puis présentée en principe à d’autres manifestations, notamment à l’Assemblée générale des Nations Unies à New York.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.