Informer sans parti pris

Abdelhak Khiame: le Maroc ne fait jamais de la rétention d’information

2 min read

Selon un récent rapport du Conseil des droits de l’homme des Nations unies, les services de renseignement marocain sont classés plus puissante organisation de renseignement de la région MENA (Afrique du Nord et Moyen-Orient).

Dans un entretien accordé lundi au journal belge La Dernière Heure, le directeur du Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), Abdelhak Khiame, a étalé le rôle joué par les services marocains dans la lutte contre le terrorisme en Europe.

«Plusieurs attentats qui allaient récemment être commis dans des pays européens notamment en France, en Espagne et en Belgique, ont été déjoués grâce à un échange de renseignements très important entre les services de sécurité marocains et leurs homologues européens», a confié le patron du «FBI marocain».

Le Maroc «défend la sécurité de ses partenaires»

Et d’ajouter que le Maroc ne fait jamais de la rétention «d’informations qui sont d’une importance capitale pour la sécurité des autres pays, et défend la sécurité de ses partenaires et ses voisins européens parce que sa sécurité dépend de leur sécurité».

Khiame a cité comme exemple le démantèlement d’une cellule terroriste à Verviers (sud de la Belgique) et la localisation du principal suspect dans les derniers attentats de Paris Abdelhamid Abaaoud grâce à des informations fournies par les autorités marocaines.

Dans cette interview, La Dernière Heure a qualifié le BCIJ de «l’un des meilleurs services de renseignements au monde et plus que jamais à la pointe de la lutte contre le terrorisme».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.