Informer sans parti pris

Affaire Yahia Jabrane : la FRMF « crache » sur son propre « règlement »

2 min read

Par Mustapha Abouibadallah

L ‘absurde dans toute sa splendeur ! Voici ce que l’on peut dire de la dernière et loufoque décision prise par la commission de discipline de la FRMF de football concernant le cas du joueur Yahia Jabrane. Alors que toute la planète football, via les caméras d’Arriyadia, a vu et revu à satiété le comportement indigne du joueur wydadi qui a craché sur l’arbitre Daki Reddad, les honorables membres de cette instance disciplinaire semblent n’être pas encore sûrs de la signification du geste de l ‘ex-joueur du Hassania d ‘Agadir.
Ces messieurs ont décidé d’attendre le 21 novembre, deux jours avant le derby Wydad-Raja, pour convoquer l’arbitre et le joueur concernés afin de connaître leur version des faits. Plus ridicule que cela tu meurs, aurait dit un de mes anciens professeurs ! Car même si on leur accorde le droit d’auditionner les deux intéressés, comment expliquer alors le fait de retarder cette audience près de 15 jours et plus exactement jusqu’à la veille du derby ?
Le moins que l’on puisse dire est qu’il y a anguille sous roche et que dans cette institution chargée de diriger notre football applique la loi selon la règle de « deux poids, deux mesures ». Alors que ce Jabrane se trouve convoqué en équipe nationale, il aurait dû être convoqué plus tôt ou se référer uniquement aux images de la télévision pour prendre une décision.
Je me rappelle que pour des affaires de discipline concernant des joueurs du Raja les sanctions avaient été prises très tôt le lendemain pour ne pas dire avant même la fin du match.
Allons donc, ne prenez pas les gens pour des moutons de Panurge ! Soyez responsables, courageux et justes car il y va de la renommée de notre football. Tant que ces inepties demeurent, notre championnat ne produira que des déchets et par conséquent notre équipe nationale et notre football ne récolteront que ce que nous aurions semé.
Patrice Carteron, il y a une semaine et avant lui, Garrizzo avaient tiré la sonnette d’alarme .! Mais il semble qu’ils ont prêché dans le désert. La comédie se poursuit encore et toujours !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.