Informer sans parti pris

Agadir vibre aux rythmes et sonorités de son Anmoggar N’jazz

3 min read

Par Omar Achy-MAP

Le coup d’envoi a été donné, jeudi soir à Agadir, à la deuxième édition de l’Anmoggar N’jazz avec à l’affiche une panoplie de concerts et d’activités ayant pour but de s’ouvrir sur ce genre musical riche et en constante évolution, et le rendre accessible au grand public
C’est le quintet du jeune pianiste français Edouard Ravelomanantsoa qui a ouvert le bal devant un public attentif et enthousiaste, qui a répondu présent malgré une pluie battante enregistrée tout au long de la soirée.
En présence notamment du Wali de la région Souss-Massa, Ahmed Hajji, et de la directrice générale de l’Institut français du Maroc, Clélia Chevrier Kolačko, le concert d’ouverture s’est poursuivi avec les influences new-yorkaises du saxophoniste franco-marocain Faïz Lamouri avant de se clôturer avec le pianiste-compositeur espagnol Moisés P. Sánchez.
« Dès sa première édition, ce festival a su s’imposer comme un événement important de la vie artistique marocaine. Aussi, nous avons décidé cette année de l’intégrer au programme de la Saison culturelle 2018 de l’Institut français du Maroc et d’en faire ainsi un événement phare de notre programmation », a indiqué Mme Chevrier Kolačko, dans une déclaration à la MAP.

Tout au long des quatre jours, l’Anmoggar N’jazz propose une programmation artistique éclectique avec 11 concerts d’artistes français, marocains, espagnols, cubains, canadiens et brésiliens.

Parmi les temps forts figurent les prestations ce vendredi de la trompettiste-chanteuse- compositrice Andrea Motis et du saxophoniste-compositeur Pierrick Pedron.

La soirée de samedi sera dédiée au quartet du contrebassiste Stéphane Kerecki, à l’univers pétillant de la chanteuse-pianiste-flûtiste- compositrice brésilienne Diana Horta Popoff et au quintet du trompettiste cubain Mario Morejon « El Indio».

Le concert de clôture dimanche promet d’être tout aussi vibrant avec Jowee Omicil, multi-instrumentiste canadien d’origine haïtienne et la formation Panam Panic, née de la rencontre entre Robin Notte et Max Pinto, avec comme invité, le rappeur américain Hi Levez, pour un mélange jazz et hiphop original et puissant.

Parallèlement, l’accent est mis, selon les organisateurs, sur le volet de la formation au profit de techniciens du spectacle, ainsi que des musiciens amateurs de la région et des élèves du Conservatoire municipal d’Agadir, pour leur permettre de développer leur pratique et approfondir leur technique.

Dans le cadre des échanges autour de la musique, les étudiants et les musiciens amateurs auront l’occasion d’assister aux répétitions et échanger avec les artistes et de prendre part à des tables rondes, des conférences retraçant l’histoire du jazz et d’assister à des projections.

Dans le cadre du partenariat avec le festival français «Jazz à l’étage» organisé à Rennes, un dispositif de promotion et d’accompagnement a été mis en place à l’adresse des jeunes musiciens de jazz marocains intitulé «Amsli Amaynou» (Tremplin jeunes talents en langue amazighe). La formation retenue sera invitée à se produire en France, en mars 2019.

Dans le registre des actions futures, un projet de coopération décentralisée entre la région Bretagne et de Souss Massa devrait permettre la mise en place, dès la prochaine rentrée universitaire au sein de l’Université Ibn Zorh, de deux diplômes : le premier porte sur les métiers du spectacle vivant (régisseur général, technicien son, technicien lumière) et un autre diplôme universitaire de musicien intervenant en milieu scolaire.

A partir de la saison prochaine, l’organisation de cette manifestation musicale sera confiée aux acteurs locaux constituées au sein de l’association Anmoggar N Jazz, récemment créée. Parmi ses objectifs majeurs: promouvoir et célébrer le jazz dans toute sa richesse et sa variété et enrichir l’offre culturelle et touristique de la ville d’Agadir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.