Informer sans parti pris

Attentats de Paris : le directeur du FBI marocain revient sur l’aide apportée par le Maroc

1 min read

Le directeur du bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), Abdelhak Khiame, a accordé un entretien à l’agence Associated Press dans lequel il revient sur le dossier terroriste de ces derniers mois, celui des attentats de Paris.

Concernant d’abord les auteurs. Ce sont les services de renseignements marocains qui ont mené les enquêteurs français sur la piste belge et sur la probable cachette d’Albdelhamid Abaoud à Saint-Denis.

« Le Maroc a communiqué qu’il s’agit de la filière belge, de Molenbeek. Et c’était vrai parce que par la suite, nous avons pu savoir grâce aux renseignements que nous avions que l’animateur de ce groupe, qui n’était autre qu’Albdelhamid Abaaoud, était toujours à Paris et qu’il était à Saint-Denis, a déclaré Abdelhak Khiame. C’est une information qui a été communiquée à temps et ces renseignements ont permis aux Français d’éviter des attentats qui allaient être beaucoup plus graves que les attentats qui avaient été commis 4 ou 5 jours auparavant. »

Le chef du BCIJ est également revenu sur le frère d’Abaoud, Yassine, qui a été interpellé au Maroc un mois avant les attentats pour des visites familiales puis interrogé par les services de renseignements marocains. Ce ce dernier n’a pu donner des informations concernant ces deux frères, Abdelhamid et le petit Younes, qui se trouverait en Syrie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.