Banque mondiale : 850 millions de dollars pour le Maroc en moins de six mois

3 min read

Record. En moins de 6 mois, la Banque mondiale a prêté au Maroc plus de 850 millions de dollars. Du 8 juillet au 18 décembre 2015, l’Institution de Bretton Woods a, en effet, approuvé quatre importants prêts. Le dernier en date est celui accordé le 18 décembre et portant sur 300 millions de dollars destinés à contribuer au financement de la Stratégie de croissance verte du Royaume. Comme nous l’annoncions en exclusivité en octobre dernier, cette enveloppe financière sera attribuée à un programme de croissance verte solidaire afin de faciliter le passage du pays à une économie à faible intensité de carbone via un modèle de développement plus durable et inclusif. Le gouvernement Benkirane I avait, en effet, sollicité la Banque mondiale pour un appui multisectoriel aux grands enjeux de croissance verte au Maroc, dans des secteurs aussi divers que la gestion des déchets solides, l’amélioration de la gestion des ressources en eau ou la promotion des énergies renouvelables. C’est ainsi qu’un programme de croissance verte solidaire a été conçu et a bénéficié dès 2013 d’un premier Prêt à l’appui des politiques de développement (PPD) de la Banque mondiale de 300 millions de dollars également.

Avec ce second PPD approuvé vendredi dernier, le programme gouvernemental pour la croissance verte s’est donc vu octroyer 600 millions de dollars par l’Institution de Bretton Woods. «Le deuxième Prêt à l’appui des politiques de développement pour une croissance verte solidaire est axé sur des mesures visant à protéger l’environnement et à préserver les moyens de subsistance des populations les plus vulnérables tout en créant de nouvelles opportunités d’emploi qui ne nuisent pas au climat», indiquent les responsables de la Banque dans un communiqué.

Outre, ces 300 millions de dollars, le Maroc a bénéficié, depuis juillet 2015, de trois autres prêts de la Banque mondiale pour un total de plus de 550 millions de dollars. Rappelons que le 9 décembre dernier, le Conseil des administrateurs de la Banque mondiale avait approuvé un prêt de 200 millions de dollars dédié à améliorer ses systèmes de transport public en milieu urbain. Une semaine plus tôt, la Banque mondiale signait avec le gouvernement un prêt de 200 millions de dollars (que les administrateurs de la Banque avaient approuvé en octobre 2015) pour le financement de Hakama II, le programme d’amélioration de la gouvernance publique. À ces financements s’ajoute un autre prêt de 150 millions de dollars approuvé le 8 juillet 2015 pour moderniser l’irrigation à grande échelle au profit de 9.300 agriculteurs.

 

À noter que le Cadre de partenariat stratégique 2014-2017 liant la Banque mondiale au Maroc prévoit un financement potentiel de 4 milliards de dollars. Pour la première année (année fiscale 2014, soit de juillet 2013 à juin 2014), les engagements de la Banque ont atteint 1,175 milliard de dollars, un niveau annuel jusqu’ici jamais atteint dans l’histoire de leur coopération.Pour l’année fiscale 2015, les engagements se sont élevés à 1,06 milliard. Ainsi, depuis l’entrée en vigueur du nouveau Cadre de partenariat stratégique (CPS), les financements ont déjà atteint plus de 3,085 milliards de dollars. Et il reste encore 18 mois pour que ce CPS 2014-2017 arrive à son terme.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.