Informer sans parti pris

C1: Lyon arrache une qualification miraculeuse, Liverpool passe en tête

3 min read

Lyon est revenu d’entre les morts mardi pour arracher in extremis son billet pour les 8es de finale de la Ligue des champions, rejoignant les cadors du top 16 comme Liverpool, Barcelone, Chelsea… et faisant mieux que l’Ajax et l’Inter Milan, éliminés.

Les autres qualifiés de la soirée sont Valence, qui a réussi l’exploit d’aller gagner sur la pelouse de l’Ajax Amsterdam (1-0), le Borussia Dortmund et Naples. Malgré cette qualification, le club italien a décidé en fin de soirée de limoger son entraîneur Carlo Ancelotti, victime des mauvais résultats du Napoli en Serie A.

Chez lui, l’OL pouvait boucler la phase de groupe à la première place, à condition de gagner face à Leipzig. Mais le septième du Championnat de France a rapidement craqué devant la meilleure attaque de Bundesliga, encaissant deux penalties en plus de 30 minutes…

Le gardien Anthony Lopes a fauché un adversaire, Lucas Tousart a chargé un autre et Emil Forsberg (9e) puis Timo Werner (33e) ont converti la sentence, tuant d’entrée les espoirs lyonnais.

Mais le bijou de Houssem Aouar (50e) a rallumé la flamme, avant que le capitaine Memphis Depay ne mette le feu au Parc OL (82e) baigné dans l’euphorie, après s’être montré frondeur.

Souvent conspué depuis son arrivée en octobre, l’entraîneur Rudi Garcia a réussi un joli coup et satisfait les exigences de son président Jean-Michel Aulas, passé par toutes les émotions mardi. Car en seconde période, l’OL a un temps été éliminé de toute Coupe d’Europe…

Le bonnet d’âne est finalement porté par le Zenit Saint-Pétersbourg, sèchement battu 3-0 par Benfica. Le club portugais pourra se consoler avec la Ligue Europa, lot de consolation réservé aux troisièmes de groupe et dont le tirage au sort des seizièmes de finale aura lieu le 16 décembre.

De nouveau battu, à Chelsea (2-1) cette fois, Lille conclut sa campagne européenne, la première depuis sept ans, comme lanterne rouge du groupe H avec un unique point.

Les « Blues » se qualifient aux côtés de Valence, bourreau de l’Ajax (1-0) à Amsterdam. C’est une énorme déception pour les séduisants demi-finalistes de l’an passé, reversés en Ligue Europa.

Liverpool sera aussi de la partie, et ce n’était pas gagné avant le coup d’envoi de son dernier match à Salzbourg, puisqu’une défaite aurait précipité les « Reds » dans l’abîme. Mais le champion d’Europe en titre a assuré en Autriche (2-0) sans encaisser de but, une première cette saison en C1.

Naby Keïta (57e) a fait craquer son ancien club autrichien avant le coup de poignard — sublime — de Mohamed Salah (58e) une minute plus tard.

Premier de son groupe, Liverpool aura l’avantage de disputer le 8e de finale retour chez lui à Anfield. La deuxième place revient au Napoli de Carlo Ancelotti, qui quitte le club sur une bonne note européenne avec une large victoire sur Genk (4-0) synonyme de qualification.

Mais le mauvais parcours en Championnat d’Italie de Naples, seulement 7e après sept matches sans victoire, a été fatal au « Mister », trois fois lauréat de la Coupe aux grandes oreilles avec le Real Madrid (2014) et l’AC Milan (2003, 2007).

« Le club de Naples a décidé de retirer la charge d’entraîneur de l’équipe première à Carlo Ancelotti », a tweeté le Napoli trois heures après la victoire contre Genk.

L’Inter Milan devra également se consoler avec la « petite » Coupe d’Europe, après sa défaite contre Barcelone (2-1), déjà qualifié avant la rencontre. C’est finalement le Borussia Dortmund, vainqueur du Slavia Prague (2-1), qui accompagnera le Barça.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.