Informer sans parti pris

C1: pour le PSG, un exploit contre Liverpool ou la porte

4 min read

Quitte ou double: le PSG doit prouver qu’il peut enfin rivaliser avec un grand d’Europe mercredi (20h00 GMT) contre Liverpool en Ligue des champions, sous peine d’une élimination catastrophique pour le club français, déjà secoué par les révélations des « Football Leaks ».

Toujours relégué à la troisième place du groupe C, Paris sera éliminé dès cette phase de poule s’il s’incline au Parc des Princes et que Naples l’emporte à domicile contre l’Etoile rouge de Belgrade dans le même temps.

Un tel scénario serait synonyme de catastrophe industrielle pour les propriétaires qataris, qui ont déboursé plus de 400 millions d’euros afin de recruter la superstar brésilienne Neymar et Kylian Mbappé à l’été 2017. A contrario, un succès contre le vice-champion d’Europe sortant ouvrirait la voie vers les huitièmes de finale.

« Nous sommes conscients que cette rencontre face à Liverpool est cruciale pour nous. Nous allons devoir trouver le bon équilibre entre l’agressivité nécessaire pour gagner et garder notre sang-froid », prévient l’entraîneur allemand Thomas Tuchel, sous pression pour sa première saison sur le banc parisien malgré son sans-faute en Ligue 1.

Présents à l’entraînement de veille de match, les deux vedettes Mbappé (contusion à l’épaule) et Neymar (adducteurs), blessés la semaine dernière en sélection, semblent en mesure de tenir leur place au Parc des Princes.

C’est surtout le N.10 Brésilien qui inspirait de l’inquiétude après son élongation aux adducteurs, mais son père s’est montré rassurant dans les médias brésiliens: « Il n’y a rien de grave, il joue mercredi ».

S’il est bien aligné, reste à savoir si le feu-follet auriverde sera diminué physiquement, après sa sortie dès la 8e minute lors du match amical entre le Brésil et le Cameroun, et s’il ne risque pas une rechute contre les « Reds ».

Le PSG a pourtant besoin de toutes ses forces face à l’armada offensive de Liverpool et son fameux trident Sadio Mané – Roberto Firmino – Mohamed Salah, finalistes de la C1 l’an dernier, même si une incertitude plane autour du Sénégalais, annoncé fiévreux par la presse britannique.

Au match aller en Angleterre, les Parisiens avaient d’ailleurs été logiquement punis en fin de partie par un but de Firmino (3-2). Depuis, ils ne sont pas parvenus à battre Naples (2-2 à l’aller puis 1-1 au San Paolo) et ont donc beaucoup à prouver mercredi soir, alors qu’il n’ont plus gagné contre un cador européen depuis septembre 2017 et un succès contre le Bayern Munich (3-0).

« Un match moyen ne suffira pas contre une équipe comme celle-là. C’est le haut niveau, il faudra être bien préparé. C’est un match décisif. Il faudra le jouer avec la tête, et pas uniquement avec le coeur », souligne le capitaine et défenseur Thiago Silva, auteur d’une bourde à Naples, qui avait provoqué le penalty de l’égalisation.

Gianluigi Buffon devrait démarrer dans les cages parisiennes. A 40 ans, le charismatique gardien italien a en effet rejoint Paris cet été pour disputer les grandes joutes européennes et apporter du caractère à une équipe qui en a tant manqué ces dernières années.

De l’expérience, l’ancien emblème de la Juve en a à revendre: il dispute cette saison sa quinzième campagne de Ligue des champions et est tout proche de la barre des 120 rencontres dans la compétition reine. Avec un paradoxe dans sa carrière exceptionnelle, aucune victoire malgré les trois finales disputées avec Turin (2003, 2015 et 2017).

Buffon rêve donc de mettre fin à cette malédiction tout comme le PSG, qui en dépit des sommes colossales investies par ses propriétaires qataris, n’a jamais fait mieux que les quarts de finale depuis leur arrivée en 2011. Et de ramener une atmosphère plus sereine autour du club français…

Le match contre Liverpool survient en effet dans un contexte délicat pour Paris, après une série de révélations des « Football Leaks », sur le fair play-financier puis sur une embarrassante affaire de fichage ethnique au sein de sa cellule de recrutement.

Les dirigeants parisiens ont dû multiplier les prises de parole pour se défendre sur ces deux dossiers et voudraient bien cette fois que le terrain leur offre un moment de répit. Dans ce climat, une élimination en Ligue des champions serait plus retentissante encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.