Informer sans parti pris

CGLU-Monde : L’élection de Boudra est unengagement du Maroc en faveur du développement local

4 min read
Par Abdelghani AOUIFIA-MAP

L’élection vendredi à Durban, Afrique du Sud, de M. Mohamed Boudra, maire de la ville d’Al-Hoceima, à la tête de l’Organisation Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU-Monde), représente l’expression de l’engagement sans faille du Royaume en faveur du développement local dans toutes ses dimensions, notamment économique, politique et sociale, en particulier dans la région du Rif.

Il s’agit d’un développement qui revêt une signification à forte charge symbolique, car témoignant des importants pas franchis par le Maroc, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, sur la voie de la promotion de la démocratie locale et la concrétisation de la régionalisation avancée en tant que choix stratégique visant à donner aux mécanismes de gestion territoriale et de renforcement de la gouvernance locale toutes leurs chances de réussite.
Du surcroît, l’élection de M. Boudra, un dirigeant local de la région du Rif, donne encore davantage de symbolique à cet événement. Elle vient illustrer la pertinence des efforts que le Maroc ne cesse de déployer pour assurer le développement de toutes ses régions, notamment celle du Rif et de la ville d’Al-Hoceima.
En effet, cette région a bénéficié, durant les deux dernières décennies, d’un intérêt et d’une attention accrus, portés par une vision au plus haut niveau de l’Etat, visant à faire du Rif, un pôle de développement urbain et rural, parfaitement intégré dans le tissu économique national. Il s’agit d’une vision à la mesure de potentialités humaines, économiques et culturelles de la région.
Dans cette perspective, l’élection de M. Boudra à la tête de CGLU-Monde représente l’illustration même de la réussite de cette politique, qui a offert le terrain propice pour l’éclosion d’une élite locale capable non seulement de s’engager dans la gestion de la région mais aussi de se projeter à l’international pour prendre en main des organisations mondiales d’une grande importance comme la CGLU-Monde.
C’est dans la ville d’Al-Hoceima que M. Boudra a affuté ses armes et gagner ses galons de gestionnaire de la chose locale avant de se lancer dans la course pour la présidence de la CGLU-Monde. Une course qu’il a remportée haut la main face à de redoutables conquérants dont le russe Ilsur Metshin, maire de la ville de Kazan.
L’expérience que M. Boudra, également président de l’Association marocaine des présidents des conseils communaux (AMPCC), a accumulée sera, à coup sûr, d’un très grand apport à CGLU-Monde, qui se trouvera ainsi enrichie par un savoir-faire «Made in Morocco».
L’ancien président de CGLU-Monde, le Sud-Africain Parks Tau, a pertinemment souligné que l’élection de M. Boudra représente une reconnaissance de ces capacités et compétences marocaines.
C’est une élection qui conforte, en effet, sans conteste le Maroc dans ses efforts de développement de la région du Rif et de la ville d’Al-Hoceima.
La région a raison de s’enorgueillir des projets de développement lancés, conformément à la Vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, et visant à faire d’Al-Hoceima et de sa région une véritable vitrine projetant l’image d’un Royaume qui avance à pas sûrs et confiants sur la voie de la prospérité.
Force est de constater que le programme «Al Hoceima, Manarat Al Moutawassit» s’impose comme une stratégie phare qui illustre cette Vision Royale, noble dans ses objectifs et pertinente dans sa conception.
Ce vaste programme de développement tout azimuts se poursuit au rythme d’une dynamique vertueuse résolument orientée vers la réalisation dans les délais impartis des objectifs fixés.
Un suivi rigoureux est assuré à cette feuille de route, qui ne laisse rien au hasard, englobant tous les domaines des infrastructures à l’environnement en passant par la santé, l’enseignement, l’agriculture et la culture pour ne citer que ces secteurs.
Cet effort est appuyé par la mobilisation constante de tous les acteurs à travers des visites du terrain par les responsables des départements centraux et régionaux pour s’enquérir de l’état d’avancement de tous les programmes sectoriels, en exécution des Hautes Instructions Royales, le but étant de prendre les mesures requises pour améliorer la gouvernance administrative et territoriale, et à interagir positivement avec les revendications légitimes des citoyens, dans le cadre du respect des lois en vigueur et des règles de l’Etat de droit.
La philosophie holistique, qui encadre les efforts de développement d’Al-Hoceima et de sa région, trouve ainsi dans l’élection de l’un des fils du Rif à la tête d’une organisation planétaire s’occupant du développement local, un éclat à l’international qui renforce le rayonnement d’un Maroc qui puise ses forces dans cet inépuisable gisement de confiance en ses valeurs ancestrales où la solidarité demeure le socle. (MAP)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.