Coupe de la CAF – L’Etoile du Sahel n’ira pas en finale

L’Etoile du Sahel n’ira pas en finale de la Coupe de la Confédération, après avoir concédé un nul blanc, lors de la demi-finale retour disputée dimanche à Sousse face au Zamalek d’Egypte qui a réussi à préserver son avantage du match aller (1-0) et se qualifier au dernier round de la compétition.

Le football tunisien n’aura plus d’équipe finaliste dans cette compétition après l’élimination, plus tôt dans la journée, du CS Sfaxien face à la RS Berkane (2-0, 0-3). Les étoilés ont été pourtant en mesure de rattraper leur retard et de se retrouver en finale pour la 8e fois de leur histoire, s’ils avaient concrétisé leur domination et bien profité des multiples occasions qu’ils se sont offertes. Mais les protégés du technicien francais Roger Lemerre ont joué de malchance pêchant par manque de concentration et butant sur une défense égyptienne hermétique.

Devant des gradins archicombles du stade olympique de Sousse, les coéquipiers de Yassine Chikhaoui ont réussi une bonne entame de match faisant preuve d’une bonne animation offensive sans toutefois réussir à menacer véritablement la cage de Mahmoud El Guenech.

Après une première tentative de Kounaté qui a raté le coche, en début de match, sur une belle reprise de la tête, les étoilés loupaient de nouveau une grosse occasion d’ouvrir le score à la 16e sur un coup franc direct tiré par Iheb Msakni (16e) mais son tir est passé juste au-dessus.

Face à des Egyptiens peu menacants, le gardien Makram Bdiri n’a pas été beaucoup inquiété mais il a parfaitement défendu sa cage devant deux grosses occasions successives de Mahmoud Kahraba, auteur du but du match aller, et de Youssef Obama (21e).

Mais en défense, les coéquipiers de l’ex-étoilé Hamdi Nagguez se sont montrés très rigoureux en fermant les espaces en milieu de terrain et devant les bois de leur gardien, mettant en échec les tentatives étoilées intervenues notamment sur des corners, préservant leurs buts intacts jusqu’à la fin de la mi-temps. A la reprise, les offensives étoilées reprenaient de plus belle, et Iheb Msakni rate de nouveau l’occasion de débloquer la situation par la tête (50e). Ce dernier récidivait à la 69e, alors qu’il était bien placé dans la surface, mais il a tiré trop au-dessus. Son coéquipier Maher Hannachi n’a pas fait mieux en ratant sa reprise à la 74e, tout comme Chikhaoui dont le tir au deuxième poteau fut repoussé par Hamdi Nagguez (80). A l’approche de la fin du match, les étoilés ne baissaient pas les bras et poursuivaient leurs assauts menés notamment par Hannachi (80e) et Chikhaoui (90e), bien relancés par Kechrida. Mais, malgré les changements opérés par Lemerre (entrée de Darwin Mendoza et Firas Belarbi à la place de Haj Hassan et Hannachi), ils n’arrivaient toujours pas à transpercer la défense des Zamalaouis, même si ces derniers venaient de perdre les services de leur gardien pour avoir touché le ballon en dehors de la surface. La formation égyptienne prive ainsi l’Etoile du Sahel d’une 8e finale de son histoire et décroche son billet pour sa première finale dans cette compétition où elle défendra ses chances face aux Marocains de RS Berkane dans une affiche inédite.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.