Informer sans parti pris

De hauts responsables libyens au Maroc pour relancer l’accord de Skhirat?

2 min read

Les négociations inter-libyennes au sujet de l’accord de Skhirat devraient être relancées la semaine prochaine à Rabat, rapporte la radio tangéroise Médi1, avec la visite du président de la Chambre des représentants libyens (Parlement), Aguila Salah Issa Gweïder et celle de Khaled al-Machri, président du Haut Conseil de l’Etat libyen.

Aguila Salah Issa Gweïder est attendu, ce dimanche soir à Rabat, pour des entretiens prévus lundi avec le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki.

Le président du Haut Conseil de l’Etat libyen, quant à lui, est invité par le président de la Chambre des conseillers, Hakim Benchemass, à participer mercredi et jeudi à un forum des parlements arabes et africains.

«La présence des deux dirigeants libyens au Maroc sera l’occasion pour El Malki et Benchemass de tenter une médiation pour l’application de l’accord de Skhirat, un cadre approprié pour instaurer la paix en Libye», a indiqué une source autorisée, rappelant le contexte créé par la maladie du maréchal Khalifa Haftar, actuellement soigné en France.

En raison du silence qui entoure l’état de santé de ce dernier, ceux qui le soutiennent sont inquiets. A noter que l’accord de Skhirat signé en décembre 2015 au Maroc prévoit également la mise en place d’un Conseil présidentiel et d’un Haut Conseil d’État.

«La réunion des deux assemblées libyennes au Maroc la semaine prochaine revêt une grande importance vu que l’ONU vient de confirmer que l’accord de Skhirat demeurait le cadre approprié pour résoudre la crise en Libye», ajoute notre source.

Le représentant spécial de l’ONU en Libye, Ghassan Salamé, a effectivement indiqué mardi dernier que les Nations unies considèrent que l’accord politique libyen, signé en décembre 2015 à Skhirat, «demeure la seule référence pour stabiliser la Libye».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.