Informer sans parti pris

Des ateliers consultatifs de la musique dans 5 villes du Maroc

3 min read

Des ateliers consultatifs relatifs au développement du secteur musical marocain avec les professionnels de la musique et les acteurs institutionnels seront organisés du 17 au 28 septembre 2021 dans 5 villes du Royaume, et ce dans le cadre du projet “La musique comme moteur de développement durable au Maroc”.

Ces ateliers s’assignent pour objectif, à terme, d’élaborer un plan de recherche et de consultation pour l’élaboration de politiques participatives, ainsi que pour sensibiliser à l’impact accrue du secteur de la musique en tant qu’opportunité d’emploi, indique un communiqué conjoint du Bureau de l’UNESCO pour le Maghreb et le ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports.

“La musique comme moteur de développement durable au Maroc” est un projet mis en œuvre par le Bureau de l’UNESCO pour le Maghreb, avec l’ambition de contribuer au développement de la chaîne de valeur de l’industrie musicale au Maroc, et de participer ainsi au développement durable du pays.

Il vise l’amélioration des systèmes de gouvernance du secteur de la musique au Maroc en renforçant les capacités humaines et institutionnelles, les infrastructures culturelles et les cadres réglementaire et politique.

Le projet, initié par le Bureau de l’UNESCO pour le Maghreb en partenariat avec le ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, est porté par la structure d’ingénierie culturelle Anya.

Ces ateliers participatifs qui auront lieu à Agadir (du 17 au 18 septembre), Oujda (du 20 au 21 septembre), Casablanca (du 22 au 23 septembre), Tanger (du 24 au 25 septembre) et Rabat (le 28 septembre) s’inscrivent dans la continuité des activités précédentes mises en place dans le cadre de ce projet.

Il s’agit de cours d’éveil musical à destination de 90 enfants dans 3 villes marocaines, souligne la même source, notant que ces cours ont eu pour objectif de contribuer engager une réflexion sur une future amélioration de l’éducation musicale actuelle.

Il est également question de la création du portail en ligne “Moroccan Music Connect” à l’attention des professionnels du secteur de la musique au Maroc, afin de leur fournir une cartographie de la musique et des lieux qui lui sont associés à l’échelle du pays. Ce portail a pour objectif la mise en réseau des acteurs de la musique et vise à donner aux pouvoirs publics et à la société civile les moyens d’agir pour le développement de ce secteur.

Figure également l’organisation de sessions d’enregistrement et de coaching en résidence d’artistes à destination de 12 jeunes groupes de musique marocains, sélectionnés sur la base d’un appel national à candidature, afin de renforcer leurs capacités, d’augmenter leurs revenus et de mettre à niveau la qualité artistique.

Pour la dernière activité que constituent les ateliers participatifs, un appel à participation est lancé jusqu’au 15 septembre, afin de sélectionner les acteurs du secteur de la musique qui y prendront part. Les participants doivent nécessairement être des acteurs du secteur musical (professionnels de la musique, institutions culturelles, représentants de centres culturels, organisateurs d’événements culturels, etc.).

La capacité maximum est de 25 personnes par atelier, dans le respect des mesures sanitaires actuelles, précise la même source.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.