Informer sans parti pris

Deux enfants migrants morts en mer, des disparus au large de Nador

2 min read

Les gardes-côtes espagnols ont annoncé samedi la mort de deux migrants en Méditerranée, deux enfants de sept ans selon une ONG, alors que des centaines de personnes tentaient de gagner l’Espagne à bord d’embarcations de fortune.

Par ailleurs, 16 migrants marocains sont portés disparus à la suite du naufrage de leur embarcation samedi au large de Nador, ville dans la région du Rif oriental, selon une ONG locale jointe par l’AFP.

Selon l’Organisation internationale des migrations (OIM), près de 42.500 migrants sont arrivés par la mer en Espagne depuis le début de l’année et 433 sont morts pendant la traversée. C’est plus de trois fois plus qu’en 2017, quand 12.366 avaient atteint l’Espagne par la mer et 145 étaient morts.

En Espagne, le service de sauvetage en mer a annoncé sur Twitter samedi en début de soirée que « 53 personnes avaient été secourues et deux corps sans vie récupérés » en mer d’Alboran – séparant l’Espagne de l’Algérie et du Maroc – alors que leur embarcation avait pris l’eau.

Il s’agit de « deux enfants de sept ans morts à bord d’une embarcation » disparue depuis vendredi, a assuré sur Twitter la militante associative espagnole Helena Maleno, de l’ONG Caminando Fronteras, qui donne l’alerte quand des embarcations sont en perdition.

Au moins 439 personnes ont par ailleurs été secourues par les gardes-côtes espagnols alors qu’elles traversaient le détroit de Gibraltar à bord de huit embarcations, selon un bilan provisoire en début de soirée.

Au large du Maroc, 16 migrants, originaires de deux villages de la région de Nador, sont portés disparus, selon une ONG locale, tandis que deux personnes qui tentaient la traversée avec eux ont été secourues « par des pêcheurs » et transportées à l’hôpital à Nador.

De plus en plus de Marocains et de migrants originaires d’Afrique subsaharienne tentent de gagner l’Espagne par la mer ou en franchissant les hautes clôtures à la rentrée des présides ocuupés de Sebta et Melilia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.