Dix-sept femmes élues aux municipales en Arabie saoudite

2 min read

Sortie du bureau de vote à Ryad. Deux femmes ont été élues lors des élections municipales organisées samedi en Arabie saoudite, une première dans le très conservateur royaume wahhabite.

 

RYAD (Reuters) – Dix-sept femmes ont été élues lors des élections municipales organisées samedi en Arabie saoudite, rapporte le site d’information sur internet Sabq.org, proche du ministère de l’Intérieur, avant la publication officielle des résultats.
L’agence de presse officielle SPA, pour sa part, fait état de l’élection confirmée de quatre femmes.
Parmi elles figurent Salima bint Hazab al Otaïbi, élue au conseil municipal de La Mecque, et Hanouf bint Moufreh bin Ayad al Hazimi, élue à Al Djaouf, dans le nord du pays.
Le scrutin de samedi était le premier dans lequel les femmes pouvaient voter et être candidate, une avancée de taille dans un royaume où elles n’ont pas le droit de conduire et dépendent de leur mari ou d’un parent masculin pour presque toutes les grandes décisions de leur vie.
Otaïbi a remporté un siège dans le quartier de Djamdjoum, à La Mecque, ville sainte de l’islam, où toutes les autres personnes qui ont été élues sont des hommes, ajoute SPA.
Sous le règne du roi Abdallah, qui est mort en janvier dernier et avait annoncé en 2011 que les femmes pourraient voter aux municipales, des mesures avaient été prises pour que les Saoudiennes puissent jouer un rôle plus important dans la vie publique. Abdallah avait encouragé l’inscription d’étudiantes dans les universités et l’accès des femmes à l’emploi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.