Informer sans parti pris

ENPSF 2018 : 15% des épouses violentés  dans les 12 derniers mois

2 min read

Environ 15% des femmes non célibataires âgées de 15 à 49 ans ont subi un acte de violence durant les 12 derniers mois, a indiqué mardi le ministre de la Santé, Anass Doukkali, citant l’Enquête nationale sur la population et la santé de la famille (ENPSF 2018).

« Cette violence touche essentiellement les femmes mariées âgées de 34 à 49 ans (13,4%) : 17% en milieu urbain contre 11,9% en milieu rural », a précisé M. Doukkali qui a évoqué l’enquête nationale réalisée chaque cinq ans, lors de la 3ème rencontre à Rabat des assistants sociaux de la santé autour de la violence à l’encontre des femmes et des enfants.

Entre 2012 et 2017, plus de 80.000 femmes victimes de violences physiques et/ou sexuelles ont été prises en charge sur les plans médical, médicolégal et médicosocial, a-t-il ajouté, soulignant que c’est dans cette perspective qu’un programme national pour la prise en charge des femmes et des enfants victimes de violence a été institué l’an dernier. Ce programme ciblera, dans le cadre du plan de santé 2025, l’amélioration de la qualité des victimes en tant qu’axe d’intervention prioritaire.

Au volet de la prévention, M. Doukkali a mis en avant les efforts déployés en matière d’investissement avec les partenaires gouvernementaux et de contribution aux plans intersectoriels tels que le plan pour l’égalité piloté par le ministère de la Famille, de la solidarité, de l’égalité et du développement social.

En Parallèle, une action de sensibilisation est initiée en direction de la population dès le jeune âge sur les méfaits de ce phénomène pour les individus et la société, à travers le programme national de prise en charge des femmes et des victimes de violence et en collaboration avec les programmes de santé scolaire et de santé des jeunes.

Cette rencontre, organisée à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’encontre des femmes, célébrée le 25 novembre de chaque année, s’assigne pour principal objectif de mobiliser tous les détenteurs d’enjeux pour lutter contre la violence à l’encontre des femmes et des enfants et assurer une prise en charge de qualité pour les victimes.

L’évènement se veut également l’occasion de renouveler l’engagement du ministère en matière de lutte contre ce phénomène avec la participation de tous les partenaires gouvernementaux et des représentants de l’ONU ainsi que les acteurs de la société civile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.