Informer sans parti pris

Faillite de Thomas Cook, des centaines de milliers de touristes bloqués

2 min read

A en croire Reuters, le sort de quelque 600.000 touristes dans le monde était en suspens lundi après la faillite du voyagiste britannique Thomas Cook, la plus vieille agence de voyages de la planète dont les 22.000 employés sont aujourd’hui menacés.
Le sort de quelque 600.000 touristes dans le monde; ajoute l’agence britanniquen, était en suspens lundi après la faillite du voyagiste britannique Thomas Cook, la plus vieille agence de voyages de la planète dont les 22.000 employés sont aujourd’hui menacés.
Environ 10.000 Français actuellement en voyage sont concernés, selon Jean-Pierre Mas, président des Entreprises du voyage (le syndicat de la profession) qui s’exprime lundi dans Le Figaro. D’autres avaient versé des acomptes.
“Il s’agit des clients de la filiale française du voyagiste Thomas Cook qui est indépendante, c’est donc la loi française qui va s’appliquer et elle protège les clients”, précise-t-il.
La législation européenne prévoit le retour des vacanciers en cas de faillite mais aussi le remboursement des acomptes versés par ceux qui ne sont pas encore partis. Thomas Cook France précise dans un communiqué que les remboursements débuteront dès qu’elle sera placée en cessation de paiements.
Pour les plus de 150.000 touristes britanniques actuellement à l’étranger, l’Autorité de l’aviation civile britannique (CAA)a fait savoir que les autorités du pays allaient affréter des avions pour les rapatrier dans les deux prochaines semaines. Une opération de rapatriement de civils la plus importante de l’histoire de la Grande-Bretagne en temps de paix.
“Nous allons faire de notre mieux pour les ramener chez eux”, a déclaré le Premier ministre britannique Boris Johnson, en marge de l’Assemblée générale des Nations unies, à New York.
La liquidation judiciaire de Thomas Cook, plombé par une dette de 1,7 milliard de livres sterling (1,9 milliard d’euros), marque la fin de l’une des plus anciennes entreprises britanniques fondée en 1841 : elle organisa des excursions locales en train avant de se lancer dans le tourisme de masse en Europe, Amérique, Afrique et au Moyen-Orient.
Le tour-opérateur gère des hôtels, des complexes touristiques, des liaisons aériennes et des croisières, opère dans 16 pays et comptait 19 millions de clients par an.
“Je voudrais m’excuser auprès de nos millions de clients et milliers d’employés, de fournisseurs et de partenaires qui nous soutiennent depuis de nombreuses années”, a déclaré le directeur général de Thomas Cook, Peter Fankhauser, dans un communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.